Turquie: arrestation de 60 suspects liés au groupe EI selon les médias

La police turque a arrêté dimanche à Ankara quelque 60 membres présumés du groupe Etat Islamique (EI), un mois après l’attaque sanglante contre une boîte de nuit d’Istanbul revendiquée par la formation djihadiste, selon les médias officiels. Les suspects sont notamment des étrangers, a indiqué l’agence progouvernementale Anadolu, sans préciser s’ils étaient liés à un projet d’attentat.
Ils ont été arrêtés lors de perquisitions simultanées dans les quartiers de Sincan, Cubuk, Yenimahalle et Mamak dans la capitale, a-t-elle ajouté.
Dans la nuit du Nouvel An, 39 personnes, en majorité des touristes venus de pays arabes, avaient été tuées dans une attaque menée par un homme armé qui s’était introduit dans une boîte de nuit huppée d’Istanbul.
Le massacre avait été revendiqué par l’EI et la police a arrêté l’auteur présumé du massacre, Abdulgadir Masharipov, de nationalité ouzbèke, le 16 janvier après une vaste chasse à l’homme.
Selon le quotidien Hurriyet, l’EI entendait mener une attaque simultanée la nuit du Nouvel An à Ankara, mais avait renoncé à la suite d’arrestations menées par les autorités turques.
La Turquie a été secouée en 2016 par une série d’attaques attribuées à l’EI ou aux séparatistes kurdes, qui ont fait des centaines de morts.

Partager l'article

05 février 2017 - 09h40