"Truman": la vie, la mort et l'amitié vues par l'Espagnol Cesc Gay

Grand vainqueur des derniers Goya, les César espagnols, « Truman » de Cesc Gay raconte une touchante histoire d’amitié entre deux hommes, dont l’un, interprété par la star argentine Ricardo Darin, est atteint d’un cancer en phase terminale. Julian (Ricardo Darin), acteur argentin vivant à Madrid, est mourant. Il reçoit la visite inattendue de son ami d’enfance, Tomas (Javier Camara), qui vit au Canada.

Tomas va l’accompagner pendant quatre jours intenses, durant lesquels Julian s’efforce de régler ses affaires, et notamment de trouver un nouveau propriétaire pour son chien, Truman.

« +Truman+, ce sont des adieux. A l’intérieur de ça, il y a beaucoup de choses, dont l’amitié », a indiqué à l’AFP à Paris le réalisateur catalan Cesc Gay.

« Je me suis trouvé dans une situation similaire, en train d’accompagner un être cher dans la maladie, jusqu’à sa mort », a-t-il raconté.

« Je l’avais vécu dans un environnement plus familial. Avec cette amitié entre deux hommes et en utilisant l’humour, j’ai trouvé la bonne manière de raconter cette histoire ».

Elégant, pudique, tour à tour émouvant et drôle, le film – dont le chien Truman est aussi un personnage à part entière – trouve un équilibre entre émotion et légèreté pour raconter cette histoire difficile, sans jamais sombrer dans le pathos.

« Dans la vie finalement c’est comme ça, dans les moments très dramatiques l’humour nous protège », souligne Cesc Gay.

Récompensé par cinq Goya en février (dont ceux du meilleur film, du meilleur acteur pour Ricardo Darin et du meilleur acteur dans un second rôle pour Javier Camara), le film est porté par son duo d’acteurs.

Aux côtés de Javier Camara, acteur notamment chez Almodovar (« Parle avec elle », « Les amants passagers »), Ricardo Darin (« Les Neufs reines », « Dans ses yeux ») est très juste, tout en retenue, dans le rôle de Julian.

« Ca a été un rôle très difficile, non pas techniquement mais émotionnellement, parce que nous ne pouvions pas nous laisser envahir par le drame », a expliqué l’acteur argentin à l’AFP.

Parlant frontalement de la mort, « Truman » aborde la façon dont on accepte sa fin imminente ou celle de ses proches, mais aussi les choix que l’on peut être amené à faire.

« Truman » sortira en Belgique le 6 juillet 2016.

Partager l'article

01 juillet 2016 - 15h35