"Trop tôt" pour décider d'un éventuel hommage aux deux moniteurs d'une plaine de "Jeunesse et Santé"

Il est trop tôt pour décider si une cérémonie ou autre chose sera organisée par la commune en hommage aux deux moniteurs d’une plaine de « Jeunesse et Santé » âgés de 17 et 19 ans qui ont perdu la vie vendredi en fin d’après-midi en traversant les voies de chemin de fer à Haversin (Ciney, province de Namur), a commenté samedi Jean-Marie Cheffert, bourgmestre de Ciney. « C’est trop tôt pour en décider. C’est ‘Jeunesse et Santé’ qui est à la manœuvre. Pour l’instant, on est de toute façon dans l’émotion. Les familles doivent gérer ça et ce n’est pas facile », a confié le bourgmestre.

Des membres de « Jeunesse et Santé » de la Mutualité Chrétienne se réuniront vraisemblablement dimanche avec les assistants sociaux de la cellule psychologique pour un « débriefing », d’après le bourgmestre. Il espère discuter ensuite avec eux pour décider de ce qu’il y a lieu d’organiser. Il ajoute que rien ne devrait être organisé avant lundi, la décision nécessitant d’être prise avec le collège communal.

Le parquet a précisé samedi la version rapportée vendredi par l’agence de presse Belga: au moment de l’accident, la plaine était terminée et les enfants étaient rentrés chez eux car leurs parents étaient venus les rechercher vers 17h00. Aucun d’eux n’a donc vu le drame. Les moniteurs rentraient vers le local où ils logeaient à Haversin pour reprendre leurs effets personnels après avoir passé une semaine ensemble. Les autres moniteurs ont emprunté le passage sous-terrain mais les deux victimes, pour des raisons que l’on ne connaitra vraisemblablement jamais, ont traversé les rails.

Partager l'article

09 juillet 2016 - 11h00