Trois nouvelles espèces repérées à Bruges

Trois nouvelles espèces jamais observées en Belgique ont été découvertes dans des parcelles de lande récemment restaurées en région brugeoise, indique jeudi l’Institut royal des Sciences naturelles de Belgique. Il s’agit d’un mille-pattes, d’une araignée et d’un coléoptère. Les étendues sauvages entre Jabbeke et Aalter sont actuellement en cours de restauration. Depuis, la bruyère cendrée, la bruyère des marais et la callune sont à nouveau en expansion, ce qui profite également aux insectes et autres arthropodes typiques de cet habitat, ont observé les biologistes.

Des pièges à insectes ont été placés en 2014 à une vingtaine d’endroits de la lande brugeoise, ils ont été vidés toutes les deux semaines pendant trois ans avec l’aide de bénévoles. Les scientifiques ont pu découvrir via ce processus trois espèces observées pour la première fois en Belgique: le mille-pattes Geophilus easoni, l’araignée Ozyptila westringi et le carabe (coléoptère) Bembidion latinum. La présence d’autres espèces rares, comme l’araignée Pirata uliginosus, le carabe Dyschirius politus, la puce des neiges (Boreus hyemalis) et l’abeille sauvage Lasioglossum majus a aussi été notée.

Le rétablissement de l’ancienne lande est un bienfait pour les insectes, constatent les biologistes. “Nous devrions non seulement élargir la lande, mais également l’entretenir continuellement, en enlevant des couches ou en y faisant brouter des moutons. Nous éviterions ainsi que la lande ne se reboise ou soit envahie par des herbes”, souligne Wouter Dekoninck, l’entomologiste en charge du projet.

La bruyère cendrée reste également rare en Belgique, puisqu’elle ne se rencontre plus que dans une vingtaine de zones aux environs de Bruges et en Campine limbourgeoise.

Partager l'article

04 mai 2017 - 16h10