facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Tomatito, ses 60 guitares et le culte du flamenco en famille

Le guitariste espagnol Tomatito, qui triomphe à la Biennale de flamenco de Séville, est à 58 ans un patriarche gitan heureux et fidèle à ses « dieux », Camaron de la isla et Paco de Lucia, monstres sacrés avec lesquels il eut « le privilège » de travailler. Tomatito – « petite tomate » – est le surnom de Jose Fernandez Torres depuis qu’il est né en 1958 dans la ville portuaire d’Almeria, en Andalousie (sud).

Quarante-six ans de carrière l’ont conduit sur toutes les scènes du monde où il fut propulsé d’emblée par le chanteur surdoué Camaron de la isla (« crevette de l’île »).

Il n’était encore qu’un adolescent introverti d’une quinzaine d’années, jouant de la guitare dans une taverne gitane de Malaga, quand Jose Monge Cruz – dit Camaron – en fit son guitariste attitré pour le reste de sa jeunesse.

« Ecouter chanter Camaron, c’était comme un rêve », confie Tomatito à l’AFP en marge de la 19e Biennale du flamenco organisée jusqu’au 2 octobre à Séville, un des berceaux au 18e siècle de cette musique populaire andalouse, chantée et dansée, héritée des Gitans.

En 1992, « le rêve s’est brisé » à la mort du « cantaor », dit-il, « et j’ai dû redescendre sur terre, jouer en solo, alors que je ne pensais pas que c’était fait pour moi ».

Depuis il a conservé ses longs cheveux ondulés et un reste de timidité face au public auquel il ne dit pas trois mots.

Mais, à 58 ans, il affirme aujourd’hui un charisme de jeune patriarche à l’allure mode et juvénile, jeans troués aux genoux et chemise à pois ouverte sur sa chaîne en or.

Vingt-quatre ans ont passé depuis que Camaron, affaibli par la drogue, a été emporté par un cancer à 41 ans.

« Mais même s’il est mort avant ma naissance, il est toujours présent à la maison où on l’écoute, on parle de lui », relève un des six enfants de Tomatito, José, qui, à 18 ans, s’apprête à publier son premier disque de guitariste flamenco.

La maison familiale d’Aguadulce, au bord de la Méditerranée, est « pleine de souvenirs de Camaron et de Paco ». Elle abrite aussi « une soixantaine de guitares » dont « celle avec laquelle je joue, faite pour Camaron qui l’avait ensuite cédée à mon père », dit Tomatito fils, garçon au sourire radieux, un anneau d’or à chaque oreille.

Cinq filles et sept petits-enfants baignent aussi dans le flamenco familial. « A la maison, un de mes petits-fils chante, un autre danse », dit Tomatito: « ça m’amuse! ».

Pour avoir enregistré des disques d’anthologie avec Camaron et Paco de Lucia, il est devenu un monument du flamenco, couvert de prix et en tournée dès octobre sur le continent américain.

Mardi, à Séville, il n’a présenté en solo que deux morceaux, vite rejoint par son fils, sa fille Mari Angeles au chant, ou encore le flûtiste Jorge Pardo, histoire de partager sa joie de jouer et de transmettre.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

25 juillet 2017 Décès d'un jeune migrant à Bruxelles: 3 ONG appellent à la création d'un centre d'accueil

Les réseaux d’ONG Ciré et Vluchtelingenwerk Vlaanderen ainsi que Médecins du monde réitèrent mardi leur appel lancé la semaine dernière à la création d’un centre d’accueil et d’orientation à Bruxelles pour tout migrant. Elles r lire plus

Belga

25 juillet 2017 Une commission du Congrès convoque l'ancien chef de campagne de Trump

La commission de la Justice du Sénat américain a assigné mardi à témoigner l’ancien président de l’équipe de campagne de Donald Trump, Paul Manafort, dans le cadre de son enquête sur les ingérences russes l’an dernier. Paul Manafort est c lire plus

Belga

25 juillet 2017 Céline Dion aurait retrouvé l'amour

Céline Dion a de nouveau trouvé l’amour d’après plusieurs médias canadiens. La chanteuse âgée de 49 ans entretiendrait une relation avec Pepe Muñoz, un danseur de 32 ans qui se produit dans ses spectacles. Les deux tourtereaux auraient ét lire plus

Belga

25 juillet 2017 "King of the Belgians" n'est pas finaliste pour le prix Lux du Parlement européen

« Beats per Minute », « Sami Blood » et « Western » sont les trois finalistes pour le prix Lux du Parlement européen. Le film belge « King of the Belgians » qui faisait partie des dix nominés, n’a finalement pas été retenu pour la finale, a indiqué mardi le présiden lire plus

Belga

25 juillet 2017 Sea Life sauve son premier petit phoque de l'été

L’équipe de sauveteurs du Sea Life de Blankenberge a sauvé, le 21 juillet, un bébé phoque d’à peine quelques jours, annonce le parc mardi. C’est le premier petit de cette espèce à être recueilli au Sea Life cette saison. Le petit animal avait en lire plus

Belga

25 juillet 2017 Pic de mortalité "modéré" lors de la chaude avant-dernière semaine de juin

La Belgique a connu un pic de mortalité « modéré » lors de l’épisode de fortes chaleurs survenu au cours de la semaine du 19 au 25 juin, indique mardi l’Institut scientifique de Santé publique (ISP) dans un communiqué. Au cours de cette période, 2.080 d lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/