Tesla poursuit un ancien manager pour un vol des données d'Autopilot

Tesla Motors a introduit une plainte jeudi contre un de ses anciens hauts collaborateurs, l’accusant d’avoir volé la technologie de l’entreprise liée à l’assistant de conduite Autopilot. Tesla accuse Sterling Anderson, l’ancien directeur d’Autopilot, d’avoir chargé des centaines de gigabytes de données sur un disque dur avant son départ avec l’intention d’utiliser les informations dans sa propre société, une start-up active dans la conduite autonome.
La plainte cite aussi Chris Urmson, l’ancien chef du projet Google pour les voitures à la conduite autonome et partenaire d’Anderson dans la venture Aurora Innovation.
La plainte, introduite auprès d’un tribunal californien, affirme qu’Anderson a violé son contrat avec Tesla, suspecté d’avoir recruté des volontaires de chez Tesla.
Le dossier assure que les deux hommes, perçus comme des experts dans le secteur de la conduite autonome, travaillaient sur la start-up alors qu’Anderson était toujours employé par Tesla.

Partager l'article

27 janvier 2017 - 05h25