Telenet et VOO conservent les droits télés de la Jupiler Pro League pour le moment

Telenet et VOO conservent les droits de retransmissions de la Jupiler Pro League pour les trois prochaines saisons de façon non-exclusive, a annoncé la Pro League en conférence de presse mardi à l’issue de son assemblée générale, ajoutant que la procédure d’appel restait ouverte pour d’autres candidats. “Dans l’attente d’éventuelles autres décisions à venir, les clubs membres de la Pro League ont décidé d’accepter à ce stade les offres des opérateurs télécom Telenet (pour la langue flamande) et VOO (pour la langue française), pour la diffusion non-exclusive de tous les matches de la Jupiler Pro League en direct, ainsi que le droit d’exploiter des clips durant les matches”, a communiqué la Pro League. Ce qui équivaut à dire pour le téléspectateur que rien ne change en ce qui concerne ces deux opérateurs.

Telenet se voit également attribuer le droit exclusif de distribuer les matches en direct via une exploitation autonome, appelée ‘stand alone’ sur les technologies internet et mobiles, dans les deux langues, en plus des droits de diffusion exclusifs, en clair et en néerlandais uniquement, de résumés des matches au sein de magazines durant les week-ends de compétition.

Les clubs ont également décidé de prolonger leur partenariat avec les deux diffuseurs publics VRT et RTBF pour la diffusion de résumés et magazines de la Jupiler Pro League.

Les quatre diffuseurs confirmés à ce jour (Telenet, VOO, RTBF et VRT) auront chacun la possibilité de diffuser des résumés des matches, en différé, sur leurs plateformes mobiles et internet respectives. Les offres de Telenet et RTBF ont été acceptées pour ce qui concerne les droits exclusifs pour les 3 prochaines éditions de la Super Coupe.

La procédure d’appel d’offres reste ouverte et en cours, et la Pro League, qui continue d’évaluer les offres, espère pouvoir annoncer prochainement l’acceptation d’offres supplémentaires concernant l’attribution de droits additionnels tels que proposés dans l’appel d’offres, poursuit le communiqué.

Les précédentes saisons, les diffuseurs avaient payé 70 millions d’euros par saison. MP & Silva, l’entreprise italienne qui revend les droits au plus offrant, se portait garant cette fois pour un montant de 80 millions d’euros par saison. Pierre François, administrateur-délégué de la Pro League, a fait savoir que l’actuel contrat était plus élevé de 16%. Dix candidats s’étaient déclarés pour se porter acquéreurs des droits TV.

Partager l'article

02 mai 2017 - 17h00