Ted Cruz défie Trump et est hué à la convention républicaine

L’ex-rival de Donald Trump aux primaires républicaines Ted Cruz a infligé un camouflet mercredi au candidat à la Maison Blanche en appelant les républicains à voter « selon leur conscience » à l’élection de novembre. Il s’est fait copieusement huer par les délégués. « Si vous aimez votre pays et aimez vos enfants autant que je les aime, levez-vous et parlez et votez selon votre conscience », a-t-il lancé à l’issue d’un long discours lors du troisième soir de la convention d’investiture à Cleveland.
« Votez pour des candidats auxquels vous faites confiance pour défendre vos libertés et respecter la Constitution », a-t-il ajouté.
En n’appelant pas les républicains à clairement voter pour Donald Trump contre Hillary Clinton, Ted Cruz a commis un impair, dans un rassemblement censé introniser le nouveau porte-flambeau officiel du parti et mettre en scène l’unité.
Le sénateur du Texas à qui le monde politique prête des ambitions présidentielles pour 2020 a défendu tout au long de son intervention sa vision d’un parti républicain intransigeant sur ses valeurs, s’érigeant lui-même en héraut de la liberté.
Ce faisant, il a sans le citer dénoncé l’absence de socle idéologique de celui qui l’a terrassé aux primaires.
« Nous méritons d’avoir des dirigeants qui défendent des principes, qui nous rassemblent derrière des valeurs communes, et préfèrent l’amour à la colère », a déclaré Ted Cruz.
Quelques minutes plus tôt, il avait pourtant approuvé la proposition phare de Donald Trump de construire un mur à la frontière avec le Mexique.
La fin de son discours a déclenché une immense bronca dans la salle omnisports de Cleveland. C’est le moment qu’a choisi Donald Trump pour entrer dans l’arène, saluant ses partisans.

Partager l'article

21 juillet 2016 - 05h00