Tchad: un remaniement ministériel amène le cinéaste Mahamat Saleh Haroun au gouvernement

Le président Idriss Déby Itno a annoncé dimanche soir un important remaniement ministériel au Tchad, avec l’entrée au gouvernement de plusieurs nouvelles personnalités dont le cinéaste Mahamat Saleh Haroun et l’actuel ambassadeur du Tchad en France. Ce remaniement est plus large que prévu après le départ du ministre des Affaires étrangères, Moussa Faki Mahmat, élu président de la commission de l’Union africaine (UA), et la récente révocation du ministre des Finances et du Budget, Mbogo Ngabo Selil, dans ce pays qui veut revenir vers l’agriculture et l’élevage après l’effondrement des cours pétroliers.
Prix du jury au Festival de Cannes en 2010 pour « Un homme qui crie », Mahamat Saleh Haroun s’est vu confier le ministère du Développement touristique artisanal et culturel. Il est aussi l’auteur d’un documentaire présenté à Cannes cette année sur le prédécesseur d’Idriss Déby, intitulé « Hissène Habré, une tragédie tchadienne ».
En remplacement de Moussa Faki Mahamat, le ministère des Affaires étrangères est confié à l’actuel ambassadeur du Tchad à Paris, Hissein Brahim Taha. Le ministère des Finances est confié à Christine Georges Diguibaye, actuellement fonctionnaire à l’Union africaine à Addis-Abeba, tandis que le ministère de l’Economie et de la planification du développement revient à Ngueto Yambaye, ancien fonctionnaire du Fonds Monétaire International (FMI). Un ancien greffier, Ahmat Mahamat Hassan, est nomé ministre de la Justice et Garde des sceaux.

Partager l'article

06 février 2017 - 02h10