Tadjikistan: amende pour les journalistes qui utilisent un vocabulaire trop complexe

Les journalistes du Tadjikistan devront réfléchir à deux fois avant d’écrire un article. La commission de la langue de ce pays d’Asie centrale infligera en effet des amendes allant jusqu’à 100 dollars (90 euros) à ceux qui utilisent un vocabulaire que les lecteurs réguliers ne connaissent pas, rapporte l’agence de presse RIA Novosti. « Il y a des cas où des journalistes utilisent jusqu’à 10 mots incompréhensibles pour les lecteurs par jour. Ce faisant, ils violent les normes de la langue officielle », commente Gavkhar Sharifzoda, à la tête du Comité de terminologie des pays d’Asie centrale.

Les journalistes qui se risqueraient à employer des mots trop complexes s’exposent à des amendes comprises entre 65 et 90 euros, et les entreprises de 130 à 180 euros.

Partager l'article

02 août 2016 - 07h40