Surcoût du photovoltaïque: PS et cdH votent le mécanisme de temporisation

Malgré leur divorce politique, PS et cdH se sont rabibochés mercredi en plénière du parlement wallon pour voter le projet de décret instaurant le mécanisme de temporisation des certificats verts, qui vise à éviter aux ménages une hausse de la facture d’électricité de 40 euros par an, en moyenne. Cette solution doit permettre de gérer la bulle des certificats verts (CV) générée par le succès du programme Solwatt, qui accordait un généreux soutien aux installateurs de panneaux photovoltaïques.

Une première opération de mise au frigo des certificats verts s’était révélée insuffisante. Ce deuxième mécanisme, portant sur des volumes monitorés année après année, se basera cette fois sur un mécanisme de financement en interne: plutôt que de rémunérer un partenaire privé, on utilisera les réserves de trésorerie de diverses institutions wallonnes.

La Wallonie devait mettre en place ce mécanisme avant le 1er octobre pour éviter l’augmentation de la surcharge de 40 euros par an en moyenne.

Partager l'article

28 juin 2017 - 17h55