Surcoût du photovoltaïque: Elia coupe le remboursement aux entreprises

Le gestionnaire du réseau de transport d’électricité Elia a décidé d’instaurer un rapport de force avec le régulateur fédéral (CREG) et le ministre wallon Paul Furlan, afin de savoir au plus vite qui assumera le nouveau trou creusé par les subsides aux panneaux photovoltaïques, ressort-il samedi d’un article de La Libre. La politique de subsides via certificats verts octroyés pendant des années par la Wallonie aux particuliers qui installent des panneaux photovoltaïques menace de creuser un nouveau déficit de 600 millions d’euros d’ici 2024.

Elia, qui est tenu de racheter les certificats verts à minimum 65 euros l’unité, ne pourra pas assumer cette surcharge. Il a demandé à la CREG de pouvoir la répercuter au 1er janvier sur la facture de tous les ménages et entreprises de Wallonie, qu’ils aient ou non installé des panneaux.

Averti dès juillet dernier, le ministre Furlan a proposé de recourir une nouvelle fois à un étalement dans le temps, pour éviter une hausse brutale de la facture. Mais ce mécanisme de mise au frigo des certificats verts tarde à être échafaudé, car il est lui aussi coûteux (8 millions par an en frais de gestion). Sous pression, Elia a donc décidé de couper un autre robinet, celui des remboursements qu’il octroie à certaines entreprises ayant droit à une exonération sur la surcharge photovoltaïque. Sur un an, ces exonérations représentent 50 millions d’euros répartis sur un demi-millier d’entreprises.

Partager l'article

24 décembre 2016 - 09h40