facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Soudan du Sud: un général néerlandais va enquêter sur les exactions à Juba

L’ONU a annoncé mardi avoir confié à un général néerlandais à la retraite une « enquête indépendante » sur les exactions commises contre des civils par des soldats sud-soudanais à Juba en juillet et sur l’incapacité des Casques bleus à les empêcher. L’enquête dirigée par le général Patrick Cammaert devra porter sur « les violences sexuelles commises dans et à proximité » des bases de l’ONU à Juba où s’étaient réfugiés des civils.
Elle devra déterminer si la mission de l’ONU au Soudan du Sud (MINUSS) « a réagi de manière appropriée pour prévenir ces incidents et protéger les civils dans la mesure de ses moyens ».
Le général Cammaert doit soumettre son rapport dans un délai d’un mois au secrétaire général Ban Ki-moon et ses conclusions seront rendues publiques.
Les quelque 13.500 soldats de la Minuss ont été très critiqués après la récente flambée de violence à Juba entre forces gouvernementales et rebelles pour n’avoir pas protégé les civils, y compris des femmes et filles violées près d’une base onusienne.
L’ONU a recensé au moins 200 cas de viols de Sud-Soudanaises dans la capitale pour le seul mois de juillet, perpétrés par des hommes en uniforme, notamment issus des troupes du président Salva Kiir.
Selon l’organisation Human Rights Watch, des dizaines de militaires ont investi le 11 juillet un hôtel abritant des employés d’organisations internationales, situé à moins d’un kilomètre d’une base de l’ONU. Plusieurs employées étrangères ont été violées et un journaliste sud-soudanais a été abattu devant témoins.
Le général Cammaert, ancien commandant de la force de l’ONU en Ethiopie et en Erythrée, avait déjà dirigé une commission d’enquête interne sur le comportement des Casques bleus lors de l’attaque meurtrière d’un camp des Nations unies à Malakal (nord-est du Soudan du Sud) en février.
L’enquête avait conclu que certains Casques bleus avaient abandonné leur poste ou refusé de défendre les civils par la force. Le Conseil de sécurité a autorisé le déploiement de 4.000 soldats onusiens supplémentaires pour assurer la sécurité à Juba et dissuader les attaques contre les bases de l’ONU.
Près de 200.000 civils déplacés par la guerre civile qui ravage le Soudan du Sud depuis deux ans et demi ont trouvé refuge dans six camps onusiens dans tout le pays.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

21 janvier 2017 Le salon du chocolat ouvre sa soirée de gala au grand public

Le défilé de robes en chocolat de la soirée inaugurale du salon du chocolat sera pour la première fois ouvert au grand public, annoncent samedi les organisateurs. Pour un droit d’entrée de 30 euros, dont 10 seront reversés au Télévie, ces spect lire plus

Belga

21 janvier 2017 Caisse intelligente dans l'Horeca – Pour motiver les établissements à se mettre en ordre, la BRA plaide pour un incitant

Alors que des établissements horeca, principalement à Bruxelles et en Wallonie, tardent à se mettre en ordre avec la « black box », cette caisse enregistreuse intelligente censée combattre le travail au noir, la Belgian Restaurants Association (BRA) plaide samedi pour « la c lire plus

Belga

21 janvier 2017 Conflit en Syrie – Au moins quatre morts dans un attentat dans un camp de déplacés

Un attentat à la voiture piégée a tué samedi quatre civils dans un camp de déplacés en Syrie près de la frontière jordanienne, a indiqué l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH). Cette rare attaque contre un camp de dépl lire plus

Belga

21 janvier 2017 Avalanche en Italie: encore 23 disparus

Au moins 23 personnes sont encore portées disparues après l’avalanche qui a totalement dévasté un hôtel mercredi en Italie centrale, selon un décompte communiqué samedi par la Préfecture de Pescara (centre-est). Ce chiffre résulte du nomb lire plus

Belga

21 janvier 2017 Publifin – Le bureau de parti du PS débattra lundi des mesures proposées par le président Di Rupo

Le président du parti socialiste (PS), Elio Di Rupo, a annoncé samedi matin à l’occasion des vœux de la fédération liégeois, qu’une batterie de mesures légales serait discutée lundi à l’occasion du bureau de parti afin de ré lire plus

Belga

21 janvier 2017 Publifin – L'ex-chef de cabinet adjoint de Paul Furlan démissionne du CA de Nethys

Claude Parmentier (PS), ancien chef de cabinet adjoint du ministre wallon des Pouvoirs locaux Paul Furlan, a démissionné de son poste d’administrateur de Nethys, une des filiales de Publifin, révèle samedi l’édition numérique de La Meuse (Sudpresse). L’int lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/