Séisme de magnitude 8 au large de la Papouasie-Nouvelle-Guinée, fin de l'alerte au tsunami

Un séisme de magnitude 7,9 a frappé dimanche la Papouasie-Nouvelle-Guinée, dans le Pacifique, provoquant une alerte au tsunami qui été levée par la suite. Selon l’Institut d’études géologiques américain USGS, le tremblement de terre s’est produit vers 15h30 à 40 kilomètres à l’ouest de Panguna, à 153 kilomètres de profondeur.
L’USGS a estimé que dégâts modérés étaient possibles sur l’île de Bougainville.
La magnitude initialement estimée à 8 a été révisée à 7,9.
Le Centre d’alerte au tsunami dans le Pacifique (PTWC) avait prévenu que des vagues dangereuses étaient susceptibles de frapper certaines régions côtières de Papouasie et des îles voisines des Salomon avant de lever son alerte une heure plus tard.
« Même si le séisme est assez profond, il va produire des tremblements à la surface parce qu’il est important », a expliqué le sismologue Spiro Spiliopoulos. Des dégâts sont possibles, a-t-il estimé. Aucun n’a cependant encore été signalé.
A la mi-décembre, un séisme de magnitude 7,9 s’était produit en Papouasie-Nouvelle-Guinée sans faire de dégâts.
Les séismes sont fréquents en Papouasie-Nouvelle-Guinée, qui se situe le long de la ceinture de feu du Pacifique, un alignement de volcans le long de plaques tectoniques.
En 2013, l’archipel des Salomon avait été frappé par un séisme de magnitude 8 suivi par un tsunami qui avaient fait au moins 10 morts et des milliers de sans-abri.

Partager l'article

22 janvier 2017 - 09h10