Siegfried Bracke ne reconnaît pas l'accord sur les pensions des parlementaires

Le président de la Chambre Siegfried Bracke a réfuté mardi soir qu’un accord était intervenu entre les présidents des parlements du royaume plus tôt dans la journée à propos d’un nouveau régime de pension des parlementaires. « Un pas en avant a été fait, mais il n’y a pas d’accord », a souligné le N-VA par téléphone à l’agence Belga. A partir de 2025, l’âge légal de la retraite sera de 66 ans, et de 67 ans à partir de 2030. Des voix s’étaient fait entendre pour revoir dès lors le régime de retraite des parlementaires. Le sujet a été discuté mardi au cours d’une réunion de la conférence des présidents d’assemblée. Une « grande convergence » en est sortie, avait résumé le président du parlement wallon, André Antoine.
Siegfried Bracke regrette cette exaction. « En octobre, nous nous réunirons à nouveau et nous étudierons encore le dossier. Il n’y a en outre rien d’urgent: les premières pensions ne seront prises qu’en 2019 », a-t-il déclaré. « La base reste la même. 67 ans en 2030. »

Partager l'article

13 septembre 2016 - 22h50