Secousses en Italie: un mort, plusieurs disparus

Une série de secousses allant jusqu’à une magnitude 5,7 a frappé mercredi le centre de l’Italie, réveillant dans une zone touchée actuellement par des chutes de neige historiques le traumatisme des séismes plus puissants d’août et d’octobre. Une personne morte a été trouvée sous les décombres d’un bâtiment dans la commune de Castel Castagna, dans la province de Teramo, a annoncé dans la soirée la préfecture locale citée dans un communiqué de la Protection civile. En fin de soirée, les secours alpins ont fait état d' »au moins trois personnes emportées par la neige et d’autres matériaux dans une avalanche » et qui se trouvaient dans un hôtel de la province de Pescara, selon les médias. Cet hôtel abritait une vingtaine de touristes en plus des employés et quatre équipes des secours alpins tentent de rejoindre cet établissement avec de grandes difficultés en raison de la neige.
Quatre secousses d’une magnitude supérieure à 5 ont été enregistrées en milieu de journée dans cette zone, sans compter plus de 200 répliques.
L’armée, déjà mobilisée dans la région pour aider au déneigement, a envoyé des renforts, tandis que 850 pompiers sont mobilisés. Les épicentres ont été localisés entre les communes de Montereale, Capitignano, Campostoto, Barete, Pizzoli et Amatrice, selon la Protection civile. Selon le chef de la Protection civile, Fabrizio Curcio, une personne est également portée disparue dans une zone de Campotosto touchée par un glissement de terrain.
Selon la Croix Rouge italienne, des dizaines de personnes sont coupées du monde à cause de la neige. Et dans tout le centre de la péninsule, 130.000 foyers restent privés d’électricité.

Partager l'article

19 janvier 2017 - 01h50