Sécheresse en Afrique du Sud: plongeons et short interdits dans les piscines du Cap

Sauter dans une piscine municipale les genoux pliés dans une parfaite “bombe” pour amuser la galerie est désormais interdit au Cap. La municipalité sud-africaine a annoncé mercredi cette nouvelle mesure pour tenter de préserver l’eau des bassins et lutter contre la sécheresse qui frappe l’Afrique australe. Outre les plongeons, les shorts de bain seront également fortement déconseillés, les autorités estimant qu’ils absorbent trop d’eau par rapport à des maillots classiques. “Seuls les maillots de bain normaux doivent être portés dans les piscines publiques car des quantités significatives d’eau sont gâchées par les shorts”, explique la mairie dans un communiqué.

La plupart des piscines municipales de la ville vont aussi rester fermées en semaine pour éviter de devoir gaspiller de l’eau dans leur nettoyage.
“Avec des piscines qui ne seront ouvertes que les week-ends, un nettoyage par semaine seulement sera nécessaire”, assure la mairie, ajoutant que les douches resteront également éteintes.

Economies d’eau estimées par cette série de mesures: 680.000 litres par jour, une sauvegarde cruciale à l’heure où la région du Cap subit une longue sécheresse. Jean-Pierre Smith, fonctionnaire au département “sécurité” de la ville reconnaît que la situation n’est “pas idéale” mais qu’il s’agit selon lui “d’un petit prix à payer”. “Je suis sûr que le public peut comprendre la gravité de la situation et soutiendra cette mesure”, espère t-il.

Quelque 40 millions de personnes sont touchées par la sécheresse en Afrique australe et les stocks de nourriture ont baissé de 15% selon l’Agence des Nations unies pour l’Agriculture et l’Alimentation (FAO).

Partager l'article

09 février 2017 - 07h55