facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Scandale FIFA: l'Allemand Wolfgang Niersbach en appel après sa suspension

Wolfgang Niersbach ira en appel contre la suspension d’un an que lui a infligé lundi la commission d’éthique de la FIFA pour son implication dans le scandale de l’attribution du Mondial 2006 à l’Allemagne. C’est ce qu’il a déclaré dans une interview accordée au journal allemand Bild mercredi.
« Après m’être entretenu avec mes avocats, j’ai décidé d’aller en appel », a fait savoir Niersbach dans les colonnes de Bild. « La sanction est trop lourde par rapport aux faits. » L’ancien président de la Fédération allemande de football (DFB) était à l’époque vice-président du comité d’organisation du Mondial allemand. Il aurait été au courant des irrégularités liées à l’attribution du Mondial. D’après le comité d’éthique, il aurait dû dénoncer ces irrégularités et est donc coupable. La sanction était initialement de deux ans mais Niersbach s’en est pour le moment sorti avec douze mois.

En novembre 2015, Niersbach a démissionné suite aux accusations de l’hebdomadaire allemand Der Spiegel par rapport à l’attribution de ce Mondial à l’Allemagne. La candidature allemande aurait bénéficié d’une enveloppe secrète de 6,7 millions d’euros grâce à laquelle elle aurait pu acheter les voix de quatre fédérations appartenant à la confédération asiatique de football (AFC). En avril dernier, Niersbach a été remplacé par Reinhard Grindel comme président de la DFB.

La FIFA avait ouvert le 22 mars 2016 une procédure visant Niersbach, ainsi que Franz Beckenbauer, président du comité de candidature puis d’organisation du Mondial allemand. En mars 2016, le cabinet d’avocat Freshfields, dans un rapport mandaté par la DFB, avait assuré qu’aucune preuve d’un achat de voix par l’Allemagne pour organiser ce Mondial 2006 n’avait été trouvée, mais qu’un tel mécanisme de corruption ne pouvait être écarté.

Du fait de sa suspension, M. Niersbach ne peut plus siéger au conseil de la FIFA, ni au comité exécutif de l’UEFA. Il avait démissionné de ses fonctions de président de la Fédération allemande en novembre 2015. Niersbach, 65 ans, a indiqué qu’il souhaite « faire appel » et obtenir « par écrit les motifs de son jugement ». Il qualifie la sanction d' »excessive et inappropriée ».

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

23 mars 2017 Un vaccin efficace dans la lutte contre les diarrhées infantiles mortelles par rotavirus

Un nouveau vaccin bon marché et qui ne requiert pas de réfrigération s’est avéré efficace à plus de 66% contre les rotavirus à l’origine des gastro-entérites aiguës, qui sont responsables de 37% des décès de jeunes enfants da lire plus

Belga

23 mars 2017 La Corée du Nord pourrait avoir volé la banque centrale du Bangladesh par piratage

La Corée du Nord pourrait être, selon des enquêteurs américains, à l’origine du vol de 81 millions de dollars sur un compte que la banque centrale du Bangladesh détenait auprès de la Réserve fédérale de New York, affirme mercredi le lire plus

Belga

23 mars 2017 Viande avariée du Brésil – Viande avariée: le Brésil demande la fin des "restrictions arbitraires"

Secoué par un scandale de viande avariée, le Brésil a demandé mercredi aux pays de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) de ne pas appliquer des « restrictions arbitraires » à l’importation, alors que le pays est en train de perdre certains de ses principaux marc lire plus

Belga

23 mars 2017 Amnesty International dénonce les crimes au Yémen devant l'ambassade d'Arabie saoudite

Des militants d’Amnesty International mèneront une action symbolique ce jeudi en fin de journée devant l’ambassade d’Arabie saoudite à Bruxelles pour dénoncer les crimes de guerre et autres violations graves du droit international commis au Yémen, annonce dans un c lire plus

Belga

23 mars 2017 La grève s'étend à toute l'usine CNH Industrial d'Anvers

La grève entamée par une section du site anversois de l’entreprise de production de pièces de tracteurs Case New Holland s’est étendue mercredi soir à toute l’usine, a-t-on appris de source syndicale. Depuis lundi, la cinquantaine de travailleurs d’un départ lire plus

Belga

23 mars 2017 Conflit en Syrie – Paris attend que l'administration Trump précise ses positions

La France espère que l’administration de Donald Trump va clarifier dans les prochaines semaines ses intentions sur la Syrie, alors que l’étau se resserre autour du groupe Etat islamique à Raqa, a indiqué mercredi à Washington le chef de la diplomatie françai lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/