Roumanie: le président suggère une démission du gouvernement

Le président de centre droit roumain Klaus Iohannis a laissé entendre mardi devant le Parlement qu’il souhaitait une démission du gouvernement social-démocrate pour “résoudre la crise” provoquée par une tentative d’assouplissement de la législation anticorruption. Face à une vague de manifestations sans précédent depuis la chute du communisme, le Premier ministre Sorin Grindeanu a annulé dimanche un décret controversé qui aurait permis à des hommes politiques d’échapper à des poursuites judiciaires.

Toutefois, “l’abrogation du décret et un éventuel limogeage du ministre de la Justice ne sont pas suffisants”, a jugé le chef de l’Etat lors d’un discours solennel devant les députés. La solution à la crise se situe “à l’intérieur” de la majorité de gauche, a souligné M. Iohannis, suggérant une démission du gouvernement et la nomination d’un nouvel exécutif par le Parti social-démocrate (PSD).

Alors que cette formation a remporté une nette victoire lors de législatives en décembre, “convoquer des élections anticipées serait excessif à ce stade”, a reconnu le chef de l’Etat. “Vous avez gagné, maintenant gouvernez et légiférez, mais pas n’importe comment. La Roumanie a besoin d’un gouvernement fort, d’un gouvernement qui travaille de manière transparente et prédictible”, a-t-il lancé.

Partager l'article

07 février 2017 - 13h10