Roumanie: le gouvernement social-démocrate obtient la confiance du parlement

Le gouvernement social-démocrate du nouveau Premier ministre Sorin Grindeanu a obtenu mercredi à une large majorité la confiance du parlement, près d’un mois après les législatives, promettant développement économique et “bien-être pour tous”. Au total, 295 députés et sénateurs ont voté la confiance au nouvel exécutif, tandis que 133 ont voté contre, selon le décompte officiel.
“Je souhaite construire une Roumanie où la croissance se reflète dans le bien-être de tous ses citoyens”, a déclaré M. Grindeanu devant les deux chambres du parlement.
Cet informaticien âgé de 43 ans a été chargé vendredi par le président de centre droit Klaus Iohannis de former le gouvernement, après la victoire aux législatives du 11 décembre des sociaux-démocrates (PSD) qui disposent, avec leur petit allié Alde, d’une majorité de 250 députés sur 465.
Le gouvernement Grindeanu compte 26 portefeuilles, contre 21 dans le gouvernement sortant formé de techniciens et dirigé par l’ancien commissaire européen à l’Agriculture Dacian Ciolos.
Cet exécutif avait été mis en place après un dramatique incendie dans une discothèque de Bucarest, en octobre 2015, qui avait provoqué la chute du précédent gouvernement social-démocrate.
Selon le programme du PSD, la Roumanie vise à devenir d’ici 2020 la 13e puissance économique de l’Union européenne (contre la 17e aujourd’hui), à la faveur d’une progression du produit intérieur brut escomptée à 5,5% par an. La prévision de croissance pour 2016 s’élève à 4,8%.
Le nouvel exécutif promet en outre de fortes hausses des salaires et des retraites, des suppressions d’impôts et une baisse de deux points de la TVA, à 18%, en 2018.
Mais la cheffe de l’opposition de centre droit Raluca Turcan a accusé M. Grindeanu de “populisme”, estimant qu’il lui serait impossible de mettre en oeuvre ses promesses “à moins de faire exploser le déficit public”.
Aussitôt après le vote, le gouvernement devait prêter serment devant M. Iohannis, avant de tenir sa première réunion au palais Victoria en fin de soirée.

Partager l'article

04 janvier 2017 - 21h55