Référendum en Hongrie: "l'UE ne pourra pas imposer sa volonté à la Hongrie"

L’Union européenne « ne pourra pas imposer sa volonté à la Hongrie » en matière d’immigration, a déclaré dimanche le Premier ministre Viktor Orban, à l’issue d’un référendum anti-réfugiés marqué par un net rejet des quotas européens de relocalisation, mais une abstention telle qu’il en est invalide. « Bruxelles ne pourra pas imposer sa volonté à la Hongrie », a estimé le dirigeant conservateur dans une allocution, soulignant vouloir « faire comprendre à Bruxelles qu’ils ne peuvent pas ignorer la volonté de 99,2% des électeurs ».
Après dépouillement de 99,7% des suffrages, le camp du non recueille 98,3%, mais avec seulement 39,8% de suffrages exprimés par rapport au nombre d’inscrits, ce qui invalide la consultation.

Partager l'article

02 octobre 2016 - 22h35