Restrictions d'accès au territoire US – La cérémonie des Screen Actors Guild Awards évoque également le décret Trump

La 23e cérémonie des Screen Actors Guild Awards, qui a lieu dimanche à Los Angeles (Etats-Unis), a également été l’occasion pour les acteurs du cinéma américain d’évoquer les suites de l’entrée en vigueur vendredi soir d’un décret de Donald Trump limitant l’accès au territoire américain pour les personnes issues de 7 pays à majorité musulmane. Un des hôtes de la cérémonie, l’acteur Ashton Kutcher, y a fait référence dès son speech d’accueil, avant de décerner la première récompense de la soirée. En souhaitant la bienvenue aux « membres de la SAG », il a inclus également « tous ceux qui sont chez eux, et tout le monde dans les aéroports, qui font partie de mon Amérique ». « Vous faites partie du tissu dont nous sommes faits, et nous vous aimons et vous accueillons », a-t-il encore lancé, évoquant ainsi à mots voilés les voyageurs retenus à leur arrivée sur le sol américain des suites du controversé décret, qui a provoqué un tollé depuis sa mise en œuvre. Il a eu notamment pour effet le maintien en détention, dans différents aéroports du pays, et l’expulsion de voyageurs d’origine irakienne, syrienne, ou des autres des 7 pays concernés, y compris des individus débarquant pourtant avec un visa en règle pour les Etats-Unis.
Parmi les autres stars ayant manifesté leur désaccord avec ce décret dans le cadre de la cérémonie de dimanche figurait Simon Helberg, de la série The Big Bang Theory, qui est apparu sur le tapis rouge en montrant aux caméras un papier indiquant « refugees welcome ».
Le décret a interdit d’une part l’entrée sur le territoire américain de tout réfugié pendant 120 jours, et d’autre part l’arrivée des ressortissants de sept pays à majorité musulmane (Iran, Irak, Libye, Somalie, Soudan, Syrie et Yémen) pendant 90 jours (sauf pour les Syriens, pour lesquels l’interdiction vaut « jusqu’à nouvel ordre »).

Partager l'article

30 janvier 2017 - 03h35