Renouveau politique – Les Verts veulent un président de la Chambre plus ambitieux

Les écologistes veulent donner plus d’ambition au président de la Chambre. Dans une note déposée à l’attention du groupe de travail « renouveau politique » de l’assemblée, ils proposent de lui donner un rôle plus important afin qu’il soit un pont entre la majorité et l’opposition, ainsi qu’un moteur permanent du renouveau politique. Le groupe Ecolo-Groen souhaite que le candidat à cette fonction dépose une note exposant sa vision et comportant des mesures concrètes relatives au fonctionnement de l’assemblée et au renouveau politique, de façon à ce que la désignation soit davantage qu’une simple question de personne.
Les Verts demandent que le président soit désigné rapidement après les élections et indépendamment des négociations gouvernementales où cette fonction est l’un des postes attribués entre les partis de la majorité. Afin de lui donner une assise plus forte, il serait désigné à la majorité des deux tiers.
La présidence de la Chambre serait le seul mandat du président. Tout mandat privé serait exclu. La rémunération (actuellement 16.925 euros net par mois) serait alignée sur celle du Premier ministre (un peu plus de 11.000 euros net).
Les Verts souhaitent également que l’assemblée puisse changer de président en cours de session si un problème le concernant survenait. Le règlement de la Chambre autoriserait dès lors le dépôt d’une motion de méfiance qui devrait être votée à la majorité.
Le groupe de travail constitué à la suite des divers scandales qui ont atteint la classe politique ces derniers mois a commencé ses travaux mardi sur le thème de la transparence. Six autres thèmes seront examinés, dont l’un vise la présidence de la Chambre.

Partager l'article

16 mars 2017 - 05h35