facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Recul du contenu pro-Etat islamique sur Twitter

Le contenu en ligne lié au groupe terroriste Etat islamique (EI) a chuté de 45% sur Twitter en deux ans, signe d’un progrès pour l’élimination de la propagande source de multiples attentats dans le monde, assure l’administration américaine citée samedi par l’agence Associated Press. Les Etats-Unis et ses alliés ont contré les messages glorifiant les djihadistes par une marée d’images et de déclarations relatives aux souffrances infligées par l’EI. Selon les données obtenues par Associated Press, le ratio de contenu en ligne anti-EI est de 6 pour 1 contenu pro-EI , une amélioration par rapport à l’an passé. Les comptes Twitter de sympathisants du califat sont désormais suivis par environ 300 abonnés, contre 1.500 en 2014.
Des images et mèmes relatant les traitements infligés par l’EI aux femmes, aux enfants et autres sont disséminés sur la toile, en arabe principalement, via les leaders religieux, les gouvernements musulmans, les écoles, les figures populaires auprès des jeunes ou les ONG, et gagnent en crédibilité auprès des communautés locales.
Les données démontrent que la prolifération de la propagande de l’EI recule. « Nous empêchons l’EI d’opérer de manière incontestée en ligne et nous constatons que leur présence sur les médias sociaux décline » , affirme Michael Lumpkin, le chef du centre qui coordonne l’approche américaine de la lutte contre les messages extrémistes, le Global Engagement Center. L’audience anti-EI est selon lui « de plus en plus vocale sur les médias sociaux. Cela affaiblit la capacité de recrutement l’EI, un objectif clé de nos efforts. »
L’administration américaine s’est surtout concentrée sur Twitter, une plateforme à laquelle l’organisation terroriste a eu massivement recours – à raison de plusieurs dizaines de milliers de tweets par jours en 2013 – pour amasser des supporters et des assaillants potentiels.
Depuis mi-2015, Twitter a aussi suspendu plus de 125.000 comptes, bien que la société n’ait pas d’accord formel avec l’administration américaine.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

22 janvier 2017 Allemagne: Steinmeier prédit des temps agités avec Trump

Le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, a jugé dimanche que l’accession de Donald Trump au pouvoir aux Etats-Unis marquait une césure et prédit des temps incertains pour le monde. « Avec l’élection de Donald Trump, le monde du 2 lire plus

Belga

22 janvier 2017 Australie: une cinquième victime après qu'une voiture a foncé dans la foule à Melbourne

Un cinquième mort est à déplorer après la course macabre menée par une voiture vendredi dans une artère commerçante de Melbourne. Un bébé de trois mois a succombé à ses blessures, selon les médias australiens qui cit lire plus

Belga

22 janvier 2017 Trudeau appelle Trump et défend les exportations canadiennes

L’importance des échanges commerciaux entre le Canada et les Etats-Unis a été au coeur de l’entretien téléphonique samedi entre le Premier ministre Justin Trudeau et Donald Trump, au lendemain de l’investiture de ce dernier à la présidence amér lire plus

Belga

22 janvier 2017 Donald Trump recevra le président mexicain le 31 janvier

Le président des Etats-Unis Donald Trump recevra son homologue mexicain Enrique Peña Nieto le 31 janvier à la Maison Blanche, a annoncé samedi son porte-parole Sean Spicer. Evoquant une conversation téléphonique entre M. Trump et M. Peña Nieto, qu’il lire plus

Belga

22 janvier 2017 Inde: au moins 13 tués dans le déraillement d'un train

Au moins treize personnes ont été tuées et une centaine blessées samedi dans le déraillement d’un train dans le sud-est de l’Inde, a annoncé dimanche à l’AFP un porte-parole des chemins de fer. Sept wagons et la locomotive du train express Jagdalpur-B lire plus

Belga

22 janvier 2017 Donald Trump recevra Theresa May vendredi

Le président des Etats-Unis Donald Trump recevra la Première ministre britannique Theresa May vendredi à la Maison Blanche, a annoncé samedi son porte-parole. « Le président recevra son premier dirigeant étranger » lorsque Mme May « viendra à Washington lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/