Reconnaissance des mosquées – La Diyanet déplore le retrait de la reconnaissance de la mosquée de Beringen

La Diyanet, la direction turque des affaires religieuses, a estimé lundi que les témoignages diffusés dans la presse quant à la réponse de la mosquée envoyée à la ministre Homans ne représentaient pas le contenu de la lettre. La ministre flamande des Affaires intérieures a expliqué lundi aux quotidiens De Morgen et Het Laatste Nieuws que cette missive avait justifié sa décision de retirer la reconnaissance de la mosquée de Beringen. Liesbeth Homans estime que des populations sont montées les unes contre les autres au sein de la mosquée. Dans la lettre incriminée par la ministre, le mouvement Gülen est placé sur une même ligne que l’État islamique et la mosquée affirme qu’il est de son devoir de combattre les organisations violentes.
« Nous déplorons la décision de la ministre Homans de retirer sa reconnaissance à la mosquée Fatih de Beringen », a réagi la Diyanet Belgique dans un communiqué de presse. « Cette décision est d’autant plus regrettable que nous attendons la reconnaissance d’autres mosquées. »
« Nous rappelons que la ministre avait déjà décidé de retirer cette reconnaissance sur base d’un rapport de la Sûreté de l’Etat, mais celle-ci avait contre-dit la ministre. La décision prise ne contient aucun argument objectif ou aggravant comme ceux avancés aujourd’hui. Les témoignages qui sont parus dans la presse ne représentent pas le contenu de la réponse », estime la Diyanet.

Partager l'article

03 juillet 2017 - 23h20