facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

RDC: une juge dénonce des pressions sur elle dans un jugement contre l'opposant Katumbi

La présidente du tribunal ayant condamné Moïse Katumbi à trois ans de prison a dénoncé des pressions exercées sur elle par des autorités de la République démocratique du Congo en vue d’écarter cet opposant de la présidentielle censée avoir lieu à la fin de l’année. Ex-allié de poids devenu opposant du président Joseph Kabila et candidat à la présidentielle, M. Katumbi avait été condamné en juin à trois ans de prison dans une affaire de spoliation immobilière, une condamnation qui le rend inéligible aux élections selon le gouvernement.
« J’ai été obligée (…) de condamner monsieur Moïse Katumbi » en vue « d’obtenir son inéligibilité », écrit Mme Ramazani Wazuri Chantale, présidente du tribunal de paix de Kamalondo à Lubumbashi dans une lettre adressée aux autorités politiques et judiciaires de Kinshasa, à l’Union européenne, à l’Union africaine et au chef de la mission de l’ONU en RDC (Monusco), lettre dont l’agence Belga avait obtenu une copie mardi.
La juge y dénonce des « contraintes physiques et morales », « avant l’audience et pendant » les délibérations, pour que sa « signature (soit) apposée sur le jugement ».
La juge accuse le chef des renseignements congolais Kalev Mutond, la présidence de la République, les autorités judiciaires de Lubumbashi, d’être les auteurs de ces pressions qui l’ont obligée à « passer outre » la loi et les procédures.
« Depuis lundi, Mme Ramazani n’a plus été vue au bureau », a déclaré l’un de ses collègues à Lubumbashi, fief de M. Katumbi.
« Elle a signé cette lettre à partir de Bruxelles où elle compte s’adjuger le statut de réfugié », a réagi le ministre de la Communication Lambert Mende, disant trouver « suspect » que cette correspondance soit adressée au ministre de la Justice alors que « les juges des tribunaux relèvent du Conseil supérieur de la magistrature ».
« Cette manoeuvre n’aura aucun effet sur le jugement rendu contre M. Katumbi », a-t-il prévenu.
Actuellement à l’étranger pour des soins médicaux, Moïse Katumbi est aussi sous la menace d’un autre procès pour atteinte à la sûreté de l’État dans une affaire le liant à un réseau de « recrutement de mercenaires » américains pour déstabiliser le pays à l’approche de la présidentielle prévue fin novembre.
L’opposition craint toutefois que le président Kabila ne reporte ce scrutin pour s’accrocher au pouvoir.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

30 mars 2017 Brexit: Hollande veut parler du "retrait" avant d'aborder les futurs liens UE-GB

Le président français François Hollande a indiqué jeudi à la Première ministre britannique Theresa May qu’il faudrait « engager les discussions sur les modalités de retrait » de son pays de l’UE avant d’aborder les futurs liens UE-Royaume-Uni, selon l’ lire plus

Belga

30 mars 2017 L'administration pour les personnes handicapées à nouveau accessible par téléphone à partir de lundi

Le service fédéral pour les personnes handicapées (DG Personnes handicapées) sera à nouveau accessible par téléphone à partir de lundi, ont annoncé son directeur général ainsi que la nouvelle secrétaire d’Etat Zuhal lire plus

Belga

30 mars 2017 Conflit en Syrie: la barre des 5 millions de réfugiés a été franchie

La barre des 5 millions de réfugiés ayant fui la Syrie a été franchie, alors que le conflit vient d’entrer dans sa septième année, a annoncé jeudi le Haut-Commissariat de l’Onu pour les réfugiés (HCR). Le nombre de réfugiés lire plus

Belga

30 mars 2017 Italie: trois terroristes présumés arrêtés à Venise

La police italienne a annoncé jeudi l’arrestation à Venise de trois personnes originaires du Kosovo et soupçonnées de vouloir mener un attentat dans la cité des Doges. Après avoir établi « la radicalisation religieuse » des suspects, les forces de l’ord lire plus

Belga

30 mars 2017 Une cellule terroriste démantelée dans le centre de Venise

Les unités antiterroristes de la police italienne ont démantelé une cellule terroriste qui était active dans le centre historique de Venise. Dans la nuit de mercredi à jeudi, trois suspects ont été interpellés et 12 perquisitions ont ét lire plus

Belga

30 mars 2017 La manifestation des taxis suspendue en raison des avancées obtenues

La manifestation des taxis prévue jeudi matin au départ de la gare du nord à Bruxelles a été suspendue à la suite d’avancées obtenues mercredi après-midi auprès des ministres bruxellois de la Mobilité et de l’Emploi, respectivemen lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/