facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

RDC: l'ONU va reprendre sa coopération militaire avec Kinshasa

L’ONU va bientôt reprendre sa coopération militaire avec l’armée régulière de la République démocratique du Congo (RDC) pour s’attaquer aux groupes rebelles opérant dans l’est du pays, a annoncé mercredi un haut responsable des Nations unies. Ce soutien militaire de la Monusco (mission de l’ONU en RDC) aux FARDC (forces gouvernementales) était suspendu depuis février 2015. Cette décision a été prise à l’occasion de la récente visite à Kinshasa du secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon.
« Nous travaillons sur les détails et nous serons en mesure dans les prochains jours de reprendre tout notre soutien aux FARDC », a expliqué ce responsable à des journalistes sous couvert d’anonymat.
Les opérations conjointes qui reprendront entre la Monusco et les FARDC viseront en priorité les FDLR (Forces démocratiques pour la libération du Rwanda) et les ADF (Forces démocratiques alliées, rebelles ougandais), a-t-il précisé.
En février 2015, la Monusco avait suspendu son soutien aux opérations de l’armée congolaise contre ces rebelles. L’ONU reprochait à Kinshasa d’avoir nommé pour cette offensive deux généraux qu’elle soupçonne de graves violations des droits de l’homme.
Cette brouille a freiné le travail entre la Monusco et les FARDC sur le terrain alors que la situation sécuritaire se dégradait dans l’est, et plus particulièrement dans la province du Nord-Kivu, où plusieurs dizaines de groupes armés – dont les FDLR – sévissent.
L’ONU avait entrepris depuis plusieurs mois des discussions avec Kinshasa sur la possibilité d’une reprise du soutien militaire.
A l’occasion de la visite de M. Ban, le président Joseph Kabila a donné son accord.
« Beaucoup de travail a été fait et nous sommes désormais satisfaits » que les critères de l’ONU pour coopérer avec une armée nationale sont remplis, a expliqué le haut responsable. L’armée congolaise « a tenu compte de nos préoccupations », a-t-il souligné.
La Monusco et les forces congolaises, a-t-il ajouté, ont pris des mesures pour s’assurer que les futures opérations conjointes « ne créent pas de dangers supplémentaires pour les civils ».
Certains des groupes rebelles se mêlent en effet à la population civile ou leurs combattants sont parfois accompagnés de leurs familles.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

18 août 2017 L'OCAM maintient le niveau d'alerte à 3 en Belgique

L’Organe de coordination pour l’analyse de la menace (OCAM) maintient le niveau d’alerte terroriste à 3 (sur une échelle de 4) pour l’ensemble de la Belgique, a indiqué vendredi matin un porte-parole du ministre de l’Intérieur Jan Jambon. Une évaluation a ét lire plus

Belga

18 août 2017 La Commission européenne partage le deuil des Espagnols

Les drapeaux des bâtiments de la Commission européenne à Bruxelles ont été mis en berne vendredi matin après les attentats qui ont frappé la veille Barcelone et la station balnéaire de Cambrils, en Espagne. « Nos drapeaux à mi-mât ap lire plus

Belga

18 août 2017 En 2015, entre 120 et 139 Espagnols sont partis faire le djihad

L’Espagne comptait, en novembre 2015, entre 120 et 139 « foreign fighters » (FF), soit des terroristes partis combattre à l’étranger, selon un rapport du Centre international du contre-terrorisme de La Haye (ICCT), datant de 2016. Un nombre relativement faible par rapport à la Bel lire plus

Belga

18 août 2017 "Pas de ramifications" en France pour l'instant

Les autorités françaises n’ont pour l’instant pas décelé de « ramifications » en France des attentats qui ont frappé Barcelone et Cambrils, en Espagne, a annoncé vendredi le ministre français de l’Intérieur Gérard Collomb. « Nous ne croyons lire plus

Belga

18 août 2017 Au moins 24 nationalités parmi les morts et les blessés des attentats en Catalogne

Les victimes des attentats qui ont frappé jeudi Barcelone et la station balnéaire de Cambrils, en Espagne, sont au moins de 24 nationalités différentes, selon les autorités catalanes. Une Belge fait partie des 13 personnes décédées et au moins lire plus

Belga

18 août 2017 Nouvelle évacuation de campements de migrants dans le nord de Paris

Plus d’un millier de migrants ont été évacués vendredi matin de campements sauvages installés depuis plusieurs semaines porte de La Chapelle, dans le nord de Paris, la 35e opération du genre en deux ans dans la capitale. Dès l’aube, sous la pluie, 350 lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/