Publifin – Paul Magnette conserve la confiance envers Furlan, dont la situation n'a pas changé

Le gouvernement wallon soutient toujours Paul Furlan, a laissé entendre dimanche le ministre-président Paul Magnette après l’annonce du dépôt prochain d’une motion de méfiance constructive par l’opposition MR et Ecolo. “Rien n’a changé dans la situation de Paul Furlan et rien n’a changé dans notre soutien”, a expliqué M. Magnette à l’Agence Belga.

Si lundi à midi, le ministre des Affaires intérieures, de l’Energie et du Logement n’a pas démissionné, le MR, rejoint par Ecolo, déposera une motion de méfiance qui entraînera une réunion du parlement wallon en séance plénière dans les 48 heures, vraisemblablement jeudi. Ce même jour, une autre réunion doit en principe se tenir. Le ministre-président et le président du parlement wallon, André Antoine, ont prévu de s’entretenir avec les chefs de groupe de l’opposition et de la majorité sur les réformes à entreprendre en matière de bonne gouvernance. Aux yeux de l’opposition, cette réunion n’a pas de sens tant que M. Furlan est en charge de ces dossiers. Libéraux et écologistes demandent que l’ensemble du gouvernement reprenne cette compétence.

M. Magnette fustige une volte-face dans le chef du MR. La semaine passée, à la suite d’un débat au parlement wallon, M. Magnette dit avoir “saisi la perche” que lui tendaient les libéraux en reprenant le dossier. “Je regrette ce revirement et j’en prends acte. La majorité prendra ses responsabilités. Sans doute, certaines mesures annoncées dérangent mais on les prendra quand-même”, a souligné M. Magnette qui épingle un “écran de fumée”.

Le son de cloche était le même au PS. “Nous prenons acte de la non-volonté du MR de travailler avec la majorité pour améliorer la gouvernance publique. Le PS formulera ses propositions, en discutera avec le cdH et, ensemble, ils prendront les mesures qui s’imposent”, a-t-on indiqué au siège du parti.

Partager l'article

22 janvier 2017 - 17h30