Publifin – Onze et non douze administrateurs au sein du Conseil d'Administration

A une large majorité, l’ordre du jour de l’Assemblée Générale (AG) extraordinaire de l’intercommunale Publifin a été approuvé jeudi soir. Le Conseil d’Administration (CA) se compose désormais de onze administrateurs, dont dix nouveaux sachant que l’Ecolo Marc Hody faisait partie du précédent. Après quelques interventions, comme celle du bourgmestre d’Andenne Claude Eerdekens, et les discussions autour de la non-arrivée dans les temps de diverses délibérations de conseils communaux, l’AG a d’abord été amenée à se prononcer sur la réduction du nombre d’administrateurs de 27 à 11 et la suppression d’un mandat de vice-président. Ce qui a été approuvé à 90 %.
En effet, ce sont bien onze administrateurs qui ont été approuvés et non douze comme cela a été évoqué précédemment. Il avait en effet été question que le Parti Populaire (PP) soit à nouveau présent au sein du CA de Publifin, en la personne de Bruno Berrendorf (Verviers), mais ce n’est pas le cas sachant que le PP ne dispose désormais plus d’un représentant au Parlement de Wallonie. Le Verviétois ne l’entendait pas de cette oreille si bien qu’au moment de comptabiliser les votes relatifs à la démission des mandats d’administrateurs, il a fait savoir qu’il refusait de démissionner. S’en est suivi un vote à bulletin secret afin d’avaliser sa révocation. Il devrait ensuite revenir au nouveau conseil d’administration de lancer un marché public en vue de désigner un cabinet d’avocats pour gérer cette situation.
Les onze administrateurs sont Paul-Emile Mottard (député provincial PS), Katty Firquet (députée provinciale MR), le Sérésien Fabian Culot (MR), l’Herstalien Léon Campstein (PS), le Hannutois Jean-Claude Jadot (MR), le Hutois Marc Hody (l’Ecolo qui faisait partie du précédent CA), Cédric Halin (l’échevin d’Olne (étiqueté cdH) qui a fait éclater le scandale des émoluments au sein des comités de secteur de Publifin), la bourgmestre de Verviers Muriel Targnion (PS), l’échevin liégeois Hassan Bousetta (PS), la Sérésienne Laura Crapanzano (PS) et le Stavelotain Pierre Erler (cdH). Ce sont eux qui sont chargés d’analyser toutes les pistes de réflexion quant au devenir de l’intercommunale.
L’AG a également avalisé le montant des jetons de présence des administrateurs à 150 euros par présence effective par réunion. Un double jeton est accordé au président du CA par présence effective par réunion. Quant aux suppressions du bureau exécutif et de la possibilité statutaire de créer des comités de secteur ou sous-secteurs, elles ont été avalisées respectivement à 95 % et 96 %.
A noter que l’ordre du jour de cette AG ne prévoyait pas d’accorder de décharge aux anciens administrateurs. Autrement dit, s’il devait y avoir des poursuites judiciaires, les anciens administrateurs ne seront pas déchargés.

Partager l'article

31 mars 2017 - 00h35