Publifin – La Fédération liégeoise du PS veut répondre à "l'émotion légitime de la population"

Le Comité fédéral de la Fédération liégeoise du PS, qui s’est réuni ce vendredi, a perçu « l’émotion légitime de la population ainsi que de l’ensemble des militants du PS comme un signal fort de l’inquiétude de la gestion des deniers publics auquel le Comité fédéral entend donner des premières réponses », a-t-il fait savoir vendredi soir alors que le scandale Publifin est au coeur des débats.
Ainsi, le comité « s’inscrit parfaitement dans la volonté de la coalition PS/cdH de la Région wallonne de vouloir mettre en place un groupe de travail afin d’approfondir et de clarifier les règles de gouvernance applicables aux mandataires publics », précise-t-il en rappelant « qu’un mandataire public se doit d’être irréprochable et des mécanismes doivent être mis en place afin de s’assurer de cet état de fait. »
« Une attention particulière sera portée sur l’exercice des mandats et, dans les structures où des rémunérations mensuelles seraient attribuées, la nécessité d’une présence régulière sera exigée », poursuit le Comité. « A défaut, des réductions fortes de ces rémunérations seront appliquées », ajoute-t-il en assurant que la « limite des revenus perçus s’appliquera quelle que soit la nature du mandat exercé. »
« Pour de grands groupes économiques tels que Publifin/Nethys, la Fédération souhaite qu’un cadre adapté et probablement sui generis soit adopté rapidement afin de permettre de répondre parfaitement aux contraintes économiques, juridiques, de transparence et de gouvernance », indique encore le Comité en défendant « le principe des entreprises publiques qui génèrent de l’emploi dans notre région sans rechercher le profit maximal ».
Enfin, les règles de cumul entre différentes fonctions devront être élargies « afin d’éviter la confusion de rôle aux yeux de nos concitoyens ». Dans ce cadre, il sera notamment proposé d’élargir l’incompatibilité de Directeur Général d’une filiale d’intercommunale avec le rôle de membre d’un Collège.
La Fédération liégeoise du PS « souhaite que ses propositions soient débattues rapidement au sein des instances du PS et reportées vers les autres partis pour obtenir le plus large consensus ». Par ce message, conclut-elle, « nous entendons envoyer un signal fort à la population de manière à ce que celle-ci, dans un moment troublé, puisse s’assurer de la volonté absolue de gérer la chose publique dans l’intérêt général. »

Partager l'article

20 janvier 2017 - 22h45