Publifin – La création d'une commission spéciale approuvée en commission du parlement wallon

La commission des Affaires générales du parlement wallon, réunie en urgence, a approuvé mercredi majorité contre opposition la création d’une commission spéciale pour faire la clarté sur le scandale Publifin, rejetant le format d’une commission d’enquête réclamée par l’opposition. La majorité PS-cdH considère que cette commission spéciale dispose des armes suffisantes pour faire la clarté sur le fonctionnement et la stratégie de Publifin et ses filiales, d’autant que le gouvernement s’est engagé à faire le ménage rapidement dans les structures publiques supracommunales, et que tout ce travail reviendra devant le parlement.

Elle assure que les personnes devant être entendues le seront – dont le patron de Nethys Stéphane Moreau – et dénonce une volonté de l’opposition de faire traîner les choses via une commission d’enquête afin de mettre en difficulté le gouvernement, alors que la commission spéciale permet d’avancer plus rapidement dans une dynamique positive.

L’opposition, MR et Ecolo en tête, juge en revanche que seule une commission d’enquête, disposant de nombreux pouvoirs d’un juge d’instruction, serait à même de faire la clarté sur la “nébuleuse” Publifin et sur d’autres intercommunales, et que la majorité, en refusant ce format, prouve sa “crainte de la vérité”. Ils pointent notamment du doigt la divergence d’attitude du PS et du cdH selon qu’ils sont au pouvoir en Wallonie ou dans l’opposition au Fédéral, où courent actuellement trois commissions d’enquête parlementaires (Kazakhgate, terrorisme et Optima). PS et cdH ont refusé cette comparaison, impropre à leurs yeux.

Partager l'article

01 février 2017 - 12h25