Publifin – Ecolo réclame la désignation d'un ministre indépendant des partis

Ecolo a réclamé jeudi que la coalition PS-cdH désigne un ministre indépendant des partis politiques pour prendre en charge la gouvernance publique et les pouvoirs locaux, tâche que le ministre Paul Furlan ne peut plus assumer à ses yeux. Ce ministre indépendant serait appelé à mener les réformes nécessaires avec le Parlement, selon les Verts. Sans cela, le parti menace de prendre contact avec les autres groupes de l’opposition pour déposer une motion de méfiance. Ecolo confirme aussi qu’il déposera une proposition visant à créer une commission d’enquête afin de “faire toute la lumière sur la nébuleuse Publifin”.
Pour les Verts, la responsabilité du gouvernement et du ministre est engagée sur au moins trois points. Le secrétariat des cabinets, sous l’autorité du ministre-président, transmet à chaque ministre, avant tout engagement dans un cabinet, une fiche comprenant l’ensemble des mandats publics et privés des candidats; “le ministre a donc pu apprécier la situation de son chef de cabinet adjoint en connaissance de cause”. En outre, “la cellule de contrôle des mandats, sous l’autorité du ministre des pouvoirs locaux, n’a manifestement pas exercé sa mission de contrôle des rémunérations relatives aux comités de secteur” de Publifin. Enfin, le gouvernement “a torpillé plusieurs réformes adoptées par le parlement qui auraient précisément permis d’empêcher ce scandale”.
Mercredi, le ministre Furlan avait reconnu devant le parlement wallon n’avoir pas prêté suffisamment d’attention à la structure Publifin pour prévenir des situations qui, si elles ne semblent pas illégales, ne sont en tout cas pas éthiques. Il avait évoqué une responsabilité collective des partis et avancé plusieurs réformes de gouvernance, sans fermer la porte aux propositions de l’opposition, qui n’avait toutefois pas été convaincue.

Partager l'article

19 janvier 2017 - 14h55