facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Présidentielle française – "Marine Le Pen ne s'est pas projetée en tant que future présidente"

« Marine Le Pen ne s’est pas projetée dans le débat de ce mercredi soir en tant que future présidente et si les lignes ont bougé, ce que je ne pense pas, ce serait plutôt en faveur d’Emmanuel Macron », a analysé Pascal Delwit, politologue à l’ULB, au terme du duel télévisé brutal qui a opposé mercredi soir les 2 candidats qualifiés pour le second tour de l’élection présidentielle française. Sur la forme, la candidate frontiste a donné le ton dès le début, en attaquant frontalement son adversaire, réduit à la figure du « candidat des banques et du système », « d’enfant chéri des élites ». Le qualifiant de « Hollande junior », Marine Le Pen n’a eu de cesse de lui faire endosser la responsabilité du bilan « désastreux » du quinquennat passé.
« Je ne vous dirai pas que vous êtes l’héritière d’un nom, d’un parti politique, d’un système qui prospère sur la colère des Français depuis tant et tant d’années. Je ne vous le dirai pas parce que ça ne m’intéresse pas. Vous portez un esprit de défaite face auquel je porte un esprit de conquête », lui a d’emblée répondu le candidat d’En marche!
Les thèmes se sont ensuite enchaînés – économie, immigration, Europe, éducation, relations internationales,… – sans que le fond ne parvienne jamais à prendre véritablement le dessus. « On a quand même assisté à un débat d’un faible niveau où des questions importantes, comme l’écologie ou les classes moyennes, ont à peine été évoquées », a poursuivi Pascal Delwit.
« Sur le fond des dossiers, Marine Le Pen a été sensiblement la plus faible, y compris symboliquement avec les nombreuses notes qu’elle avait devant elle alors que Macron n’en avait presque pas », a-t-il ajouté en pointant par ailleurs les erreurs manifestes de la candidate frontiste.
Celle-ci a notamment confondu SFR et Alstom, ce que n’a pas manqué de faire remarquer son rival. Elle s’est également fourvoyée sur la vente des chantiers navals de Saint-Nazaire « aux Italiens » alors qu’ils ont en réalité été cédés à une entreprise sud-coréenne. Quant à ses explications sur une éventuelle sortie de l’euro et à un retour à une « monnaie commune », « elles étaient absolument surréalistes », selon M. Delwit.
« Emmanuel Macron maîtrisait ses dossiers mais il n’a toujours pas donné beaucoup d’indications sur sa majorité parlementaire. Ceci dit, il n’a absolument pas été écrasé par l’enjeu du débat », a encore estimé le politologue.
Marine Le Pen, elle, « n’a sans doute pas réussi à attirer des segments sociaux autres que ceux qui votent traditionnellement pour le FN ». Ainsi, si durant la campagne de l’entre-deux-tours, elle a ouvertement fait des appels du pied aux électeurs déçus de Jean-Luc Mélenchon et de François Fillon, « le débat de ce mercredi soir a plutôt refermé des portes », a expliqué Pascal Delwit. « Elle n’a pas eu de grands éléments d’approche des électeurs de la France insoumise, notamment dans son argumentation anti-européenne. Et pour les électeurs de Fillon, elle a été beaucoup trop laxiste sur les chiffres. Sa stratégie est restée très ancrée sur le socle habituel du FN et je ne pense pas qu’elle ait marqué beaucoup de points parmi les indécis », a-t-il détaillé.
Dans les dernières minutes du débat, les 2 candidats se sont étrillés sur les affaires avant de conclure sur une nouvelle salve d’invectives pour Marine Le Pen; sur un projet de France « réconciliée » et « généreuse » pour Emmanuel Macron.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

24 août 2017 Rotterdam: "Les bombonnes de gaz dans la camionnette étaient pour un usage domestique"

Le conducteur de la camionnette immatriculée en Espagne transportant des bombonnes de gaz intercepté à Rotterdam, ne présente pas de lien avec des djihadistes. Les bombonnes de gaz étaient destinées à un usage domestique, selon l’agence de presse espa lire plus

Belga

24 août 2017 Suisse: Une manifestation non autorisée dégénère à Bâle

Une manifestation non autorisée a dégénéré mercredi soir à Bâle en Suisse en heurts avec la police , qui a tiré des balles en caoutchouc pour disperser les protestataires. Quatre policiers ont été blessés, a indiqué l lire plus

Belga

24 août 2017 US Open – Joris De Loore passe au deuxième tour des qualifications

Joris De Loore (ATP 199) s’est qualifié mercredi pour le deuxième tour des qualifications pour l’US Open, quatrième levée du Grand Chelem de la saison, à Flushing Meadows. Le Belge de 24 ans, 199e mondial, a pris la mesure au premier tour de l’Ukrainien de 29 ans I lire plus

Belga

24 août 2017 Uber, en pleine tourmente, réduit sa perte, le chiffre d'affaires bondit

L’américain Uber, en pleine tourmente autour de l’éviction de son PDG et de multiples controverses, a réduit sa perte au second trimestre, selon des chiffres cités par le site d’information Axios et confirmés par Uber à l’AFP. Uber, qui n’est pas coté lire plus

Belga

24 août 2017 Conflit en Syrie – "Labyrinthe mortel" pour les civils de Raqa

Les civils bloqués dans la ville syrienne de Raqa, fief du groupe Etat Islamique (EI), sont pris au piège dans un « labyrinthe mortel » en raison des combats intenses visant à chasser les jihadistes, assure jeudi Amnesty International. L’ONU estime jusqu’à 25.000 le nombre lire plus

Belga

24 août 2017 Décès du cinéaste Alain Berbérian

Le cinéaste français Alain Berbérian, réalisateur de « La Cité de la peur » et du « Boulet », est décédé mardi a l’âge de 63 ans, a déclaré mercredi à l’AFP son agent, confirmant une information de La Tribune de Gen lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/