facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Présidentielle américaine – Trump accuse Obama de vouloir faire voter plus d'immigrés en novembre

Donald Trump a accusé vendredi l’administration de Barack Obama d’accélérer le processus de naturalisation d’étrangers afin qu’ils puissent voter en novembre, sous-entendant que cela profiterait à sa rivale démocrate, Hillary Clinton. Le candidat républicain à la Maison Blanche rencontrait à New York, au 25e étage de sa tour, cinq membres du syndicat qui représente les policiers chargés de surveiller la frontière, en priorité la frontière sud, avec le Mexique. Ce syndicat, National Border Patrol Council, fort de 18.000 fonctionnaires, soutient Donald Trump pour l’élection présidentielle de novembre.
L’un des responsables du syndicat, Art Del Cueto, a expliqué au candidat que les dossiers des clandestins ayant un casier judiciaire et appréhendés par les agents restaient en suspens, car les services d’immigration étaient surchargés de travail afin de traiter les étrangers en attente de régularisation.
« Pourquoi?  » a demandé Donald Trump. « Pour qu’ils puissent voter avant l’élection », a répondu Art Del Cueto.
« C’est énorme », a ensuite dit le républicain aux quelques journalistes qui avaient été conviés à assister à quelques minutes de la réunion. « Ils laissent rentrer les gens dans le pays pour qu’ils viennent voter ».
Donald Trump semble en fait avoir mélangé deux questions: l’appréhension des clandestins et la très longue procédure de naturalisation des immigrés légaux. Il n’est pas possible d’obtenir la citoyenneté américaine, et donc le droit de vote, immédiatement après être entré sur le territoire de façon illégale.
Le syndicat policier n’a pas encore fourni de clarification des propos de M. Del Cueto.
Donald Trump cite souvent les doléances du syndicat pour promouvoir son plan de lutte contre l’immigration clandestine, et notamment la construction d’un mur à la frontière avec le Mexique.
Comme de nombreux républicains, il soupçonne aussi à haute voix le parti démocrate de soutenir un plan de régularisations massive pour des millions de sans-papiers, en majorité mexicains, afin de bénéficier de leurs futures voix aux élections.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

5 décembre 2016 Inde: mort de Jayalalithaa, dirigeante idolâtrée de l'Etat du Tamil Nadu

La chef de l’exécutif de l’Etat indien du Tamil Nadu (sud), Jayalalithaa Jayaram, extravagante ex-vedette de cinéma et objet d’un impressionnant culte de la personnalité, est décédée à 68 ans d’une longue maladie, a annoncé lundi soir une sourc lire plus

Belga

5 décembre 2016 USA: la demande de recomptage des voix en Pennsylvanie finalement maintenue

L’ex-candidate écologiste à la Maison Blanche, Jill Stein, a déposé lundi un recours pour demander le recomptage des voix du scrutin présidentiel dans l’ensemble de l’Etat de Pennsylvanie, après avoir annoncé samedi qu’elle jetait l’éponge. Jil lire plus

Belga

5 décembre 2016 L'Eurogroupe accorde à la Grèce un léger toilettage de sa dette

Les ministres des Finances de la zone euro, réunis à Bruxelles, se sont accordés lundi sur un léger toilettage de la dette grecque, des mesures d’allègement dites « de court terme » car elles peuvent être prises rapidement. Ces mesures – des amélioration lire plus

Belga

5 décembre 2016 France: "nouvelles encourageantes" du chanteur Michel Polnareff, toujours hospitalisé

Le chanteur français Michel Polnareff, 72 ans, restait hospitalisé lundi soir près de Paris dans un état grave, en raison d’une embolie pulmonaire, mais « les nouvelles sont encourageantes », a annoncé son médecin. L’interprète de « La poupée qui lire plus

Belga

5 décembre 2016 Un Toulousain "surfe" sur le toit d'un bus en marche

Un youtubeur, qui vit dangereusement, a posté une vidéo dans laquelle il traverse le Pont-Neuf de Toulouse (France) debout sur le toit d’un bus, révèle lundi le site de 20minutes.fr. La société des transports en commun de l’agglomération toulousaine, lire plus

Belga

5 décembre 2016 Italie: Matteo Renzi à la présidence pour présenter sa démission

Le chef du gouvernement italien est arrivé lundi en début de soirée au Quirinal, siège de la présidence italienne, pour présenter sa démission au chef de l’Etat, Sergio Mattarella. Matteo Renzi avait annoncé tôt lundi matin qu’il d lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/