Présidentielle américaine – Obama dénonce l'amateurisme de Trump en politique étrangère

Le président des Etats-Unis Barack Obama a dénoncé dimanche le « manque de préparation » dont Donald Trump fait preuve en matière de politique étrangère, citant ses récents propos sur l’Otan. Le candidat républicain à la Maison Blanche a expliqué, dans un entretien au New York Times, que si les pays baltes, qui sont membres de l’Alliance, étaient attaqués par la Russie, il ne déciderait de faire intervenir les Etats-Unis qu’après avoir vérifié que ces pays « ont bien respecté leurs obligations ».
« Il y a une énorme différence entre pousser nos alliés européens à tenir leurs engagements en termes de dépenses pour la défense et leur dire +Vous savez quoi ? Nous pourrions ne pas respecter l’engagement central de l’alliance la plus importante de l’Histoire+ », explique M. Obama dans un entretien diffusé dimanche dans « Face The Nation » sur CBS.
L’un des principes de base de l’Otan stipule qu’une attaque contre l’un des membres est une attaque sur l’ensemble des alliés – un point que les Etats-Unis ont fait valoir après les attentats du 11 septembre 2001 et qui a justifié l’intervention de l’Otan en Afghanistan.
Rappelant que ce principe était « la pierre angulaire » de la politique étrangère américaine depuis la Seconde guerre mondiale, quels que soient les présidents, M. Obama juge que les propos du candidat républicain démontrent son manque de connaissance du sujet.
« Ne pas avoir une compréhension ou une connaissance suffisantes pour dire que l’Amérique pourrait ne pas tenir son engagement solennel de protéger les alliés qui étaient à nos côtés après le 11-septembre (…) démontre le manque de préparation dont il a fait preuve en matière de politique étrangère », assène-t-il.
Jeudi, le chef de l’Otan Jens Stoltenberg avait rappelé avec force, à l’attention du magnat de l’immobilier, que la « solidarité » était une « valeur essentielle » de l’alliance atlantique.

Partager l'article

24 juillet 2016 - 16h35