Présidentielle américaine – Donald Trump exclut toute régularisation de clandestins s'il est élu président

Donald Trump s’est engagé mercredi à ne procéder à aucune régularisation de clandestins s’il était élu à la Maison Blanche en novembre, confirmant une ligne dure quelques heures seulement après avoir rencontré le président mexicain. « Nous allons briser le cycle des amnisties et de l’immigration clandestine », a-t-il déclaré lors d’un discours à Phoenix, dans l’Arizona (sud-ouest). « Notre message au monde sera: vous ne pourrez pas obtenir de statut légal ou devenir citoyen des Etats-Unis en entrant illégalement dans notre pays ».
Dans un discours virulent contre l’immigration clandestine, le candidat républicain à la Maison Blanche a ensuite expliqué que « dans plusieurs années », une fois atteints les objectifs de construction du mur frontalier et d’expulsion des clandestins dangereux, « nous serons en position d’envisager des mesures appropriées pour les individus qui resteraient ».
Lors du même discours, il a énuméré plusieurs mesures et martelé que le Mexique paierait la construction du mur promis, malgré les dénégations du président Enrique Pena Nieto.

Partager l'article

01 septembre 2016 - 05h50