Pérou : l'ex-président Fujimori vient en aide en prison à l'ex-président Humala

L’ex-président péruvien Alberto Fujimori est venu en aide en prison à Ollanta Humala, autre ancien président, ont révélé lundi les entourages des ex-chefs d’Etat. Vendredi en rendant visite à son père, Kenji, le cadet de la fratrie Fujimori, aujourd’hui député, a demandé à s’entretenir avec M. Humala, qui venait d’être emprisonné pour 18 mois sur des accusations de corruption, a-t-il raconté lundi dans sa chronique dans un journal péruvien.
Kenji et Keiko, sa soeur qui a échoué début juin à se faire élire à la tête du Pérou, sont les enfants de l’ex-chef de l’Etat Alberto Fujimori (1990-2000), actuellement en prison pour crime contre l’humanité et dont le bilan continue de diviser fortement le Pérou.
Après son rendez-vous de plusieurs heures avec Ollanta Humala, Fujimori fils a dit avoir été frappé par le dénuement de l’ancien président.
Cette rencontre a été confirmée par des proches des deux anciens dirigeants. « Il n’a rien de rien, pas même une serviette », a raconté Kenji à son père. « Apporte-lui ça », lui a alors demandé l’ancien dirigeant, en lui donnant du « pain avec du fromage » et une « couverture ».
M. Humala se trouve dans la même prison qu’Alberto Fujimori, contre lequel il s’était rebellé sans succès en 2000 alors qu’il était militaire et accusait M. Fujimori de gestion autocratique.
L’actuel président, Pedro Pablo Kuczynski, s’est félicité vendredi de l’action de la justice péruvienne contre la corruption.
M. Humala est accusé de corruption et blanchiment de fonds pour avoir reçu trois millions de dollars du géant brésilien du BTP Odebrecht. Il nie avoir reçu un financement illégal.

Partager l'article

18 juillet 2017 - 00h15