facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

"Prison Art", le double succès des sacs de luxe faits par des détenus mexicains

Très jeune, David Guzman a commencé à se droguer et à voler. Mais, après cinq ans derrière les barreaux, ce Mexicain de 34 ans, condamné pour homicide, semble apaisé lorsqu’il tatoue cette pièce en cuir qui deviendra bientôt un sac de luxe. Dans la prison mixte de Tulancingo de Bravo, dans l’Etat d’Hidalgo (centre), l’une des plus insalubres et surpeuplées du pays, il fait partie de la vingtaine de détenus qui participent au programme de réhabilitation par le travail « Prison Art ».
Au côté de ses collègues, basés dans la modeste bibliothèque du centre pénitentiaire, David apporte les dernière retouches à sa tête de mort traditionnelle (« calaca ») avec une machine à tatouer artisanale.
Elle est composée d’un stylo bille, d’une aiguille et d’une batterie de téléphone pour l’alimenter. Ces appareils de fortune, généralement utilisés par les détenus pour se décorer la peau, au prix de graves infections, ont ici une seconde vie.
Bientôt, ces motifs orneront sacs et autres articles en cuir vendus plusieurs centaines de dollars dans les quartiers huppés de Mexico ou dans les villes touristiques de San Miguel de Allende ou de Playa del Carmen.
« Avec ça, la journée se fait un peu plus courte. Je ne vois même pas l’heure qu’il est. Je prends le petit-déjeuner, je mange et le reste de la journée, je suis plongé là-dedans », assure Ezequiel Pérez, un jeune homme grand et sec de 24 ans, enfermé après un double homicide.
Peu importe le crime commis, le sexe ou l’âge. Les seules conditions pour participer à « Prison Art », projet lancé par une fondation privée : ne pas consommer de drogues, suivre une thérapie de désintoxication et verser la moitié de son salaire à sa famille.
Avec un salaire qui peut atteindre les 400 dollars par mois, ce travail est bien plus rémunérateur que la vente des objets fabriqués à la va-vite dans les ateliers de menuiserie ou d’artisanat de ce centre de détention, qui compte 550 prisonniers.
Pour se procurer du savon, du dentifrice ou du papier toilette, avoir de l’argent est indispensable pour ces condamnés, dont les proches ont souvent des moyens limités.
« Souvent, ma famille ne peut pas m’aider. C’est une source de revenus », explique dans un espagnol sommaire Leonor Reyes, une brodeuse indigène de 48 ans, mère de six enfants accusée de vol de bijoux.
Outre le salaire, versé que les pièces en cuir soient utilisées pour les sacs ou pas, les participants sont motivés par la perspective d’un travail à la sortie, ce que prévoit également « Prison Art ».
« Ce n’est pas que les prisons au Mexique soient des universités du crime, c’est la société elle-même qui limite les opportunités des jeunes qui sortent, qui fait en sorte qu’ils commettent de nouveaux délits », estime Jorge Cueto, qui a imaginé cette initiative lorsqu’il était lui-même derrière les barreaux.
En 2012, ce Mexicain a passé 11 mois en prison pour fraude, avant d’être innocenté.
Après 2 ans et demi d’existence, « Prison Art » est déjà présent dans six prisons mexicaines et a donné du travail à 240 détenus et ex-détenus.
Mais le succès ne se limite pas aux centres pénitentiaires. Après les boutiques de luxe au Mexique, Jorge Cueto espère ouvrir prochainement des magasins aux Etats-Unis, à Londres ou Ibiza.
Acheter ces produits, « c’est une option pour ceux qui veulent aider (les prisonniers). L’idée, c’est d’avoir des produits d’une qualité telle, qu’ils suscitent le désir », explique-t-il.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

26 mai 2017 Syrie : 35 civils tués par des frappes de la coalition

Des frappes aériennes de la coalition dirigée par les Etats-Unis ont fait au moins 35 morts parmi les civils jeudi dans une ville de l’est de la Syrie aux mains du groupe Etat islamique, a annoncé l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH). Parmi les personnes tué lire plus

Belga

26 mai 2017 Attentat à Manchester – GB: après Manchester, May cible la radicalisation en ligne

La première ministre britannique Theresa May devrait, au sommet du G7 vendredi, exhorter les entreprises du web à s’impliquer davantage pour éliminer les contenus extrémistes en ligne, après l’attentat de Manchester. Tandis que les autorités britanniques pou lire plus

Belga

26 mai 2017 Termonde champion de Belgique de rugby

Termonde a décroché, jeudi au Petit Heysel, son 3e titre de champion de Belgique de rugby, l’emportant 19-16 en finale contre Soignies. A la mi-temps, le score était de 3-3. Alors que les équipes se tenaient (6-6), Termonde a inscrit le premier essai de la partie (11-6). lire plus

Belga

25 mai 2017 Euromillions Basket League – Le Brussels l'emporte à Anvers pour débuter les demi-finales

Le Brussels s’est imposé 81-90 à Anvers lors de la première manche des demi-finales (best of 5) des play-offs du championnat de Belgique messieurs de basket ball. Au repos, le score était de 41-45 pour les Bruxellois. Les quarts: 19-23, 22-22, 19-17, 21-28. Du côt lire plus

Belga

25 mai 2017 Brésil: 91 détenus s'évadent par un tunnel

Un groupe de 91 détenus brésiliens s’est évadé de la prison de Parnamirim, dans l’Etat de Rio Grande do Norte (Nord-est) en empruntant un tunnel de trente mètres de long, a indiqué l’agence d’État Agencia Brasil. Neuf d’entre eux ont été lire plus

Belga

25 mai 2017 Wall Street finit en hausse, Nasdaq et S&P 500 à des records

Wall Street a monté jeudi, accélérant encore sa dynamique des précédentes séances: le Dow Jones a pris 0,34% et le Nasdaq 0,69%, à un record. Selon les résultats définitifs, l’indice vedette Dow Jones Industrial Average a gagné 70 lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/