Présidentielle française – Le programme de Marine Le Pen en quelques points

Voici résumé en quelques points le programme de Marine Le Pen, candidate du FN à l’élection présidentielle française. EUROPE:
La candidate de l’extrême droite souhaite sortir de l’Union européenne, de la zone euro et évidemment de l’espace Schengen. Elle entend retirer le drapeau européen des lieux publics, prônant par ailleurs une sortie de la France de l’OTAN et un rapprochement avec la Russie.

FISCALITE:
Marine Le Pen est partisane d’un « patriotisme économique » passant par la création d’une taxe de 3% sur les importations dont le revenu sera attribué aux salariés touchant moins de 1.500 euros par mois. Elle souhaite également baisser de 10% l’impôt sur le revenu pour les trois premières tranches et baisser massive les charges pour les TPE et les PME. Elle prône en outre une baisse de 5% des tarifs réglementés du gaz et de l’électricité ainsi que la nationalisation des sociétés d’autoroutes.

EMPLOI:
Le programme de la candidate FN sur ce point prévoit entre autres l’abrogation de la Loi Travail et l’assouplissement de la loi sur les 35 heures.

SECURITE SOCIALE:
Si elle est élue, Marine Le Pen établira un délai de carence pour les étrangers avant l’accès gratuit aux soins et à l’éducation. Elle promet également de lutter contre la « fraude sociale », d’augmenter l’allocation de solidarité des personnes âgées et l’allocation aux adultes handicapés, de ramener l’âge légal de la retraite à 60 ans, avec un seuil de 40 annuités de cotisations pour percevoir une pension complète.

ENVIRONNEMENT:
La candidate du FN veut promouvoir le nucléaire comme source d’énergie tout en réduisant la part d’énergie fossiles dans la consommation française, en interdisant l’extraction du gaz de schiste et en assurant la promotion des voitures roulant à l’hydrogène.

SOCIETE et IMMIGRATION:
Marine Le Pen entend ramener le solde migratoire à 10.000 personnes par an, supprimer le droit du sol et abroger l’aide médicale d’Etat allouée aux étrangers en situation illégale. Parallèlement, elle souhaite que 50% du temps soit consacré à l’apprentissage du français à l’école primaire. Le programme de l’extrême droite prévoit également un retour des contrôles aux frontières, le recrutement de 15.000 policiers et gendarmes et de 6.000 agents des douanes. Sont en outre avancés l’instauration d’une peine de prison à perpétuité incompressible pour les crimes les plus graves, la création de 40.000 postes de prison, l’expulsion automatiquement des délinquants étrangers et l’interdiction d’entrée sur le territoire des binationaux « liés à une filière djihadiste ».

Partager l'article

23 avril 2017 - 20h40