facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Présidentielle française – Le Pen, Macron, Fillon, Hamon et Mélenchon tentent de se donner une carrure présidentielle

Les cinq candidats récoltant actuellement plus de 10% d’intentions de vote à l’élection présidentielle française selon les sondages ont entamé le débat lundi soir sur TF1 en répondant à la question « Quel président voulez-vous être? « . Marine Le Pen (Front national), Emmanuel Macron (En Marche! ), François Fillon (Les Républicains), Benoît Hamon (Parti Socialiste) et Jean-Luc Mélenchon (La France Insoumise) avaient chacun une minute trente pour esquisser la France qu’ils entendent dessiner au cours de leur quinquennat s’ils sont élus. François Fillon fut le premier à prendre la parole. Il a commencé son intervention en déplorant le fait que seul cinq des onze candidats à l’Elysée avaient été conviés à ce débat. Un regret qui a également été formulé par Emmanuel Macron et Marine Le Pen.
L’ex-Premier ministre a une nouvelle fois vanté la solidité de son programme, « préparé de longue date avec des milliers de Français », et affirmé qu’il était le seul candidat capable de se reposer sur une majorité stable à l’Assemblée nationale.
Second à prendre la parole, Jean-Luc Mélenchon a exprimé sa volonté d’être le dernier président de la Cinquième République. « Sitôt élu, je convoquerai une assemblée constituante et elle redéfinira les règles, ce sera la fin de la monarchie présidentielle », a assené le candidat de gauche radicale, qui a mis en avant les dimensions écologique et sociale de son programme.
Emmanuel Macron s’est pour sa part posé comme le candidat hors système. « Je ne fais pas partie de la vie politique depuis des décennies », a lancé l’ancien ministre de l’Economie âgé de 39 ans à ses rivaux. « Ceux qui n’ont pas réussi à résoudre les problèmes d’hier n’y arriveront pas demain », a-t-il déclaré, réitérant sa confiance en les qualités de la France.
Marine Le Pen s’est elle une nouvelle fois fait la championne du patriotisme et de la préférence nationale. « Je veux être la présidente de la République française, je n’aspire pas à administrer ce qui serait devenu une vague région de l’Union européenne, je ne souhaite pas être la vice-chancelière de Mme Merkel », a décoché la députée européenne.
Benoît Hamon a quant à lui retourné la question à son auditoire, préférant lui demander « quelle nation voulons-nous être au soir du 7 mai (soir du second tour de l’élection) »? L’ancien ministre de l’Education a opposé un Hexagone « belliqueux » à une France « fraternelle », un pays « soucieux du monde » à un Etat « obsédé par les profits à court terme ». « Quel message voulons nous adresser au monde, la paix et la coopération ou la concurrence et le nationalisme? « , a-t-il encore questionné.
Les cinq candidats ont ensuite ouvert le volet consacré à la société, au cours duquel l’éducation, l’immigration et la justice ont été évoquées.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

27 mars 2017 Ellen DeGeneres lance sa collection de chaussures

La présentatrice américaine Ellen DeGeneres a lancé la semaine dernière sa propre ligne de chaussures. La collection propose notamment des sneakers et des sandales. « Beaucoup de gens me disent qu’ils voudraient être dans mes baskets le temps d’une heure. Maintenant, lire plus

Belga

27 mars 2017 Hong Kong: la justice ne désarme pas contre les manifestants de 2014

Des militants hongkongais ont été informés lundi par la police qu’ils allaient être inculpés pour leur participation aux manifestations prodémocratie de 2014, au lendemain de l’appel à l’unité pourtant lancé par la nouvelle chef de l’ex lire plus

Belga

27 mars 2017 La Tokyo Fashion Week tisse sa toile de matières innovantes

Du bois façonné en dentelle et sculpté dans des robes du soir: la marque Hanae Mori Manuscrit a montré la voie à la Tokyo Fashion Week, qui vient de s’achever, en exhibant un artisanat inventif marque de fabrique japonaise. Pour sa collection automne/hiver 2017 des lire plus

Belga

27 mars 2017 Législatives en Bulgarie: Borissov cherche des alliés pour un troisième mandat

L’ex Premier ministre bulgare Boïko Borissov, fort d’une victoire face aux socialistes aux législatives, se lance lundi en quête d’alliés pour former un gouvernement et s’assurer un troisième mandat sous le signe de la stabilité. Les résultats officiels lire plus

Belga

27 mars 2017 Visa à une famille syrienne – Le Conseil du contentieux des étrangers déboute la famille aleppine

Le Conseil du contentieux des étrangers (CCE) a rejeté tous les recours introduits par la famille originnaire d’Alep contre le refus de l’Office des étrangers de lui délivrer un visa humanitaire, rapportent les titres Sudpresse lundi. Le gouvernement fédéral lire plus

Belga

27 mars 2017 L'UE appelle la Russie à libérer "sans tarder" les manifestants

L’Union européenne a appelé lundi la Russie à relâcher « sans tarder les manifestants pacifiques » qui ont été arrêtés par centaines la veille lors de mouvements de protestation contre la corruption. « Les opérations de police dans la F lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/