facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Présidentielle française – Le Pen, Macron, Fillon, Hamon et Mélenchon tentent de se donner une carrure présidentielle

Les cinq candidats récoltant actuellement plus de 10% d’intentions de vote à l’élection présidentielle française selon les sondages ont entamé le débat lundi soir sur TF1 en répondant à la question « Quel président voulez-vous être? « . Marine Le Pen (Front national), Emmanuel Macron (En Marche! ), François Fillon (Les Républicains), Benoît Hamon (Parti Socialiste) et Jean-Luc Mélenchon (La France Insoumise) avaient chacun une minute trente pour esquisser la France qu’ils entendent dessiner au cours de leur quinquennat s’ils sont élus. François Fillon fut le premier à prendre la parole. Il a commencé son intervention en déplorant le fait que seul cinq des onze candidats à l’Elysée avaient été conviés à ce débat. Un regret qui a également été formulé par Emmanuel Macron et Marine Le Pen.
L’ex-Premier ministre a une nouvelle fois vanté la solidité de son programme, « préparé de longue date avec des milliers de Français », et affirmé qu’il était le seul candidat capable de se reposer sur une majorité stable à l’Assemblée nationale.
Second à prendre la parole, Jean-Luc Mélenchon a exprimé sa volonté d’être le dernier président de la Cinquième République. « Sitôt élu, je convoquerai une assemblée constituante et elle redéfinira les règles, ce sera la fin de la monarchie présidentielle », a assené le candidat de gauche radicale, qui a mis en avant les dimensions écologique et sociale de son programme.
Emmanuel Macron s’est pour sa part posé comme le candidat hors système. « Je ne fais pas partie de la vie politique depuis des décennies », a lancé l’ancien ministre de l’Economie âgé de 39 ans à ses rivaux. « Ceux qui n’ont pas réussi à résoudre les problèmes d’hier n’y arriveront pas demain », a-t-il déclaré, réitérant sa confiance en les qualités de la France.
Marine Le Pen s’est elle une nouvelle fois fait la championne du patriotisme et de la préférence nationale. « Je veux être la présidente de la République française, je n’aspire pas à administrer ce qui serait devenu une vague région de l’Union européenne, je ne souhaite pas être la vice-chancelière de Mme Merkel », a décoché la députée européenne.
Benoît Hamon a quant à lui retourné la question à son auditoire, préférant lui demander « quelle nation voulons-nous être au soir du 7 mai (soir du second tour de l’élection) »? L’ancien ministre de l’Education a opposé un Hexagone « belliqueux » à une France « fraternelle », un pays « soucieux du monde » à un Etat « obsédé par les profits à court terme ». « Quel message voulons nous adresser au monde, la paix et la coopération ou la concurrence et le nationalisme? « , a-t-il encore questionné.
Les cinq candidats ont ensuite ouvert le volet consacré à la société, au cours duquel l’éducation, l’immigration et la justice ont été évoquées.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

17 août 2017 Le plus haut gradé de l'armée américaine dénonce "racisme et intolérance"

Le plus haut gradé de l’armée américaine, en visite à Pékin, a fermement condamné jeudi « le racisme et l’intolérance », s’associant à la dénonciation d’autres hauts responsables militaires aux Etats-Unis après les violences de Char lire plus

Belga

17 août 2017 Apple veut produire des séries télévisées

Le géant technologique américain Apple veut produire lui-même des séries de télévision. La marque à la pomme a déployé un budget d’un milliard de dollars (850 millions d’euros) pour développer ce projet, indique jeudi le Wall Stree lire plus

Belga

17 août 2017 Corée du Nord: la paix "possible", selon le plus haut gradé de l'armée américaine

Le plus haut gradé de l’armée américaine a déclaré jeudi à Pékin que des « options militaires crédibles et réalisables » sont prêtes face à la Corée du Nord mais a souligné la « possibilité » d’une ré lire plus

Belga

17 août 2017 L'armée chinoise inquiète pour ses soldats accros à un jeu vidéo

L’armée chinoise a désormais un nouvel et insolite ennemi dans son collimateur: un jeu vidéo pour smartphone, accusé de dissiper ses soldats et de réduire leur aptitude au combat. L’application multijoueurs « King of Glory » est si prisée des jeunes Chinois qu lire plus

Belga

17 août 2017 L'ancien juge namurois Christian Panier exclu du PTB

L’ancien juge namurois Christian Panier a été remercié par le Parti du travail de Belgique (PTB) qui n’a jamais digéré son initiative d’héberger en 2015 l’ex-femme de Marc Dutroux, Michelle Martin, libérée sous régime conditionnel en 201 lire plus

Belga

17 août 2017 Le CEO d'Apple Tim Cook vilipende les propos de Donald Trump sur Charlottesville

Tim Cook, le patron d’Apple, a dénoncé mercredi les propos du président américain Donald Trump à la suite des violences survenues la semaine passées en Virginie qui ont fait un mort. « Je ne suis pas d’accord avec le président et d’autres qui estiment lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/