Présidentielle française: des bureaux de vote temporairement évacués à Besançon et Saint-Omer

Un bureau de vote a dû être évacué dimanche matin à Besançon, pendant près de deux heures, en raison d’un véhicule suspect, annoncent plusieurs médias français. Un autre a été évacué à Saint-Omer pour des raisons semblables. Vers 9h30, une voiture s’est encastrée dans les murs d’un bureau de vote de Besançon (est de la France, département du Doubs). Deux personnes sont ensuite sorties du véhicule pour prendre la fuite, laissant le moteur du véhicule tourner, selon BFMTV. Les forces de l’ordre ont constaté que le véhicule avait été volé et était muni de fausses plaques d’immatriculation. Par mesure de précaution, le bureau de vote a été évacué. Les électeurs ont pu de nouveau avoir accès au bureau vers 11h30, après les vérifications d’usage des forces de l’ordre et des équipes de déminage.

Selon France 3, un autre bureau de vote a été évacué pour des raisons similaires à Saint-Omer, dans le Pas-de-Calais. La décision d’évacuer le bureau a été prise dans ce cas en raison de la présence d’une voiture immatriculée aux Pays-Bas dont les portes et fenêtres étaient ouvertes, mais pas le coffre. Les services de déminage ont, là aussi, été appelés sur place.

Le premier tour de l’élection présidentielle se déroule dimanche sur fond d’état d’urgence dans l’Hexagone et de menace terroriste particulièrement élevée.

Partager l'article

23 avril 2017 - 12h25