Présidentielle en Equateur: les deux candidats revendiquent la victoire

Les deux candidats à la présidentielle en Equateur ont chacun revendiqué la victoire dimanche après ce scrutin pour désigner le successeur de Rafael Correa. Invoquant des sondages de sorties des urnes différents, le socialiste Lenin Moreno comme l’ex-banquier Guillermo Lasso ont annoncé leur triomphe. Le Conseil national électoral (CNE) a quant à lui prévenu qu’il ne s’agissait que d’estimations et non de résultats officiels. “Les données sont claires (…) Nous avons un avantage très, très important”, a cependant affirmé M. Moreno, citant l’institut Perfiles de Opinion (Profils d’opinion), réputé proche des corréistes, et qui crédite l’ancien vice-président de 52,2% des voix.
Mais selon l’institut Cedatos, que le gouvernement lie à l’opposition, M. Lasso a rallié 53,02% des suffrages. “Nous avons gagné! La démocratie a gagné! Vous avez tous gagné”, a-t-il lancé à Guayaquil, sa ville natale et capitale économique du pays, sur la côte pacifique (ouest).
Ce scrutin “démocratique” s’est déroulé “en paix”, a précisé le président du CNE, Juan Pablo Pozo, à la fermeture des bureaux de vote à 17H00 (00h00 en Belgique).
Plus de 12,8 millions d’électeurs ont dû, sous peine d’amende, se rendre aux urnes. Au premier tour du 19 février, M. Moreno avait obtenu 39,36% des voix et M. Lasso 28,09%. Le prochain président prendra ses fonctions le 24 mai. Ce scrutin est inédit depuis la première élection de M. Correa en 2006, réélu ensuite deux fois dès le premier tour.

Partager l'article

03 avril 2017 - 03h05