Présidentielle en Equateur : le perdant demande le recompte

L’ex-banquier Guillermo Lasso, battu à la présidentielle de dimanche en Equateur, a demandé mercredi le recompte des voix, au lendemain de la proclamation officielle de la victoire du socialiste Lenin Moreno. « Nous allons exiger, en nous appuyant sur la loi et la Constitution, le recompte des votes un par un, sur tout le territoire national (…) La vérité doit sortir au grand jour », a déclaré M. Lasso lors d’une conférence de presse à Guayaquil (sud-ouest).
Le candidat de droite du mouvement Créant des opportunités (Creo, « Je crois » en espagnol) a expliqué que son parti déposera un recours une fois que celui-ci aura reçu officiellement le résultat de la part du Conseil national électoral (CNE).
« Il y a eu une panne informatique durant laquelle nous, les citoyens équatoriens, avons été dépouillés et à présent nous devons trouver les coupables et reprendre ce qui nous a été volé : notre démocratie, nos votes et notre avenir », a dénoncé M. Lasso, selon qui « près de 600.000 votes » présentent des « irrégularités ».
Lenin Moreno, candidat du parti au pouvoir en Equateur, a été officiellement proclamé vainqueur de l’élection présidentielle par le CNE, en remportant au second tour 51,16% des suffrages contre 48,84% à son adversaire.
Ces résultats, portant sur 99,65% des bulletins dépouillés, sont « officiels » et « irréversibles », a affirmé le CNE.
M. Moreno succèdera à Rafael Correa le 24 mai.
Le président de l’organisme électoral Juan Pablo Pozo, que le candidat de droite accuse d’être affilié au pouvoir, a qualifié mercredi ces accusations de « fausses, infâmes et impossibles ».

Partager l'article

05 avril 2017 - 23h45