facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Présidentielle américaine – WikiLeaks révèle les échanges de la candidate démocrate Hillary Clinton avec Wall Street

La plateforme WikLeaks a mis en ligne la nuit de vendredi à samedi 2.000 emails du président de campagne de la candidate démocrate Hillary Clinton reprenant des extraits de ses discours rémunérés devant des sociétés financières de Wall Street. WikiLeaks a mis en ligne plus de 2.000 courriers électroniques piratés de John Podesta contenant des extraits de retranscription des discours prononcés par Hillary Clinton devant des sociétés de Wall Street après son mandat de Secrétaire d’Etat, rapportent les médias américains.
L’équipe de campagne de la candidate démocrate n’a pas confirmé l’authenticité de ces emails mais n’en a pas nié le contenu.
« Nous n’allons pas confirmer l’authenticité de documents volés publiés par Julian Assange (de WikiLeaks -NDLR) qui n’a jamais fait un secret de son désire de nuire à Hillary Clinton », a commenté Glen Caplin, le porte-parole de la campagne nationale de Mme Clinton.
Les commentaires d’Hillary Clinton sur les sociétés financières, si légitimes, pourraient valider ce que les sympathisants de son rival démocrate Bernie Sanders déploraient, à savoir que l’ancienne First Lady est détachée de la classe moyenne et proche des milieux financiers, avance CNN.
General Electrics ou Goldman Sachs sont des sociétés pour lesquelles Mme Clinton a été oratrice. The Guardian note que les déclarations d’impôts de la candidate indiquaient que ses tarifs minimum pour prononcer un discours avoisinaient 225.000 dollars.
Les révélations surgissent quelques heures après un scandale qui entache son rival républicain dans la course à la Maison Blanche. Des extraits d’une conversation de 2005 durant laquelle Donald Trump formule des commentaires sexuels et agressifs envers les femmes ont été rendus publics, créant une vive polémique outre-Atlantique.
Vendredi, Washington a en outre accusé la Russie, dont est proche WikiLeaks, de mener des piratages aux Etats-Unis et d’interférer dans la campagne présidentielle américaine.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

16 janvier 2017 CAN 2017 – La RD Congo bat le Maroc et prend la tête du groupe C

La RD Congo a battu le Maroc 1-0 dans le deuxième match de la première journée du groupe C de la Coupe d’Afrique des Nations de football (CAN 2017) lundi soir à Oyem, au Gabon. Junior Kabananga (ex-Anderlecht, Beerschot, Roulers et CS Bruges) a inscrit l’unique but du mat lire plus

Belga

16 janvier 2017 Yémen: 10.000 civils tués, selon l'ONU dont l'envoyé a rencontré le président

Le médiateur des Nations unies pour le Yémen s’est rendu lundi à Aden pour s’entretenir avec le président Abd Rabbo Mansour Hadi, au moment où l’organisation internationale a estimé que 10.000 civils avaient été tués depuis mars 2015, a lire plus

Belga

16 janvier 2017 Publifin – Claude Parmentier a reçu plus de 153.000 euros brut comme administrateur de Nethys

Claude Parmentier, chef de cabinet adjoint du ministre wallon des Pouvoirs locaux, Paul Furlan, a touché depuis le 28 juin 2013 plus de 153.000 euros brut, comme administrateur de Nethys SA (Voo, BeTV, L’Avenir…), la société opérationnelle de l’intercommunale Publifin, lire plus

Belga

16 janvier 2017 L'Arabie saoudite optimiste quant à l'arrivée de Trump

L’Arabie saoudite est « optimiste » quant à l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche et « a hâte de travailler » avec sa nouvelle administration, a assuré lundi le ministre saoudien des Affaires étrangères Adel Al-Jubeir. « Lorsque nous voyons les gran lire plus

Belga

16 janvier 2017 "Troubled times", le nouveau clip anti-Trump du groupe Green Day

Le groupe de punk rock américain Green Day a relancé ses attaques lundi contre le président élu des Etats-Unis Donald Trump, avec un clip de sa chanson « Troubled Times » présageant un régime autoritaire et un pays à feu et à sang. Dévoil lire plus

Belga

16 janvier 2017 Hollande: l'UE "n'a pas besoin de conseils extérieurs pour lui dire ce qu'elle a à faire"

Le président français François Hollande a fermement répliqué lundi au président élu américain Donald Trump, qui a critiqué l’Union européenne, déclarant que celle-ci n’avait « pas besoin de conseils extérieurs pour lu lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/