facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Présidentielle américaine – Obama va participer pour la première fois à la campagne Clinton le 5 juillet

Le président Barack Obama va participer pour la première fois à la campagne de la candidate démocrate à sa succession Hillary Clinton, en se rendant à ses côtés le 5 juillet en Caroline du Nord, a annoncé mercredi l’équipe de campagne de l’ex-secrétaire d’Etat. « A Charlotte, le président Obama et Hillary Clinton vont parler de la façon de s’appuyer sur les progrès que nous avons effectués et sur leur vision pour une Amérique qui est plus forte en étant unie », a expliqué l’équipe d’Hillary Clinton. Ce sera leur première apparition ensemble durant la campagne pour l’élection 2016, après l’annulation à la suite de la sanglante fusillade d’Orlando (Floride) d’un premier rendez-vous prévu le 15 juin dans le Wisconsin.

M. Obama était sorti de sa réserve le 9 juin pour soutenir officiellement Hillary Clinton, après s’être employé pendant plusieurs mois à ne pas divulguer quel candidat des primaires avait sa préférence. « Je suis avec elle, je suis impatient de faire campagne avec Hillary », avait lancé M. Obama dans une vidéo diffusée par l’équipe de Mme Clinton qui venait juste de remporter les primaires dans le camp démocrate. « Je pense qu’il n’y a jamais eu de candidat aussi qualifié pour ce poste », avait poursuivi le 44e président des Etats-Unis, qui avait devancé Mme Clinton lors des primaires démocrates en 2008. « Des dizaines de millions d’Américains ont fait entendre leur voix. Aujourd’hui, je veux simplement ajouter la mienne ».

Cette apparition ensemble du président Obama et de l’ancienne « First Lady » va intervenir alors que le sénateur du Vermont Bernie Sanders refuse de jeter l’éponge malgré l’obtention par Mme Clinton de la majorité des délégués nécessaire pour emporter l’investiture du parti. Elle va affronter pour l’élection du 8 novembre l’homme d’affaires Donald Trump, qui dispose également du nombre de délégués nécessaire pour représenter le parti républicain et est désormais seul en lice.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

22 janvier 2017 Open d'Australie – Zizou Bergs, battu en juniors: "Dommage que j'ai attrapé des crampes"

Zizou Bergs (ITF 32) n’a pas réussi à franchir, dimanche, le premier tour du tournoi juniors de l’Australian Open. Le Limbourgeois, 17 ans, qui participait à sa toute première levée du Grand Chelem en simple, s’est incliné 7-5, 7-5 sur le court n°5 contr lire plus

Belga

22 janvier 2017 Mali: 14 morts au sein d'un groupe pro-gouvernemental, trois jours après l'attentat de Gao

Un groupe armé malien pro-gouvernemental a annoncé avoir perdu 14 combattants dans une attaque imputée à l’ex-rébellion samedi, trois jours après un attentat suicide djihadiste contre un regroupement de factions rivales qui a fait près de 80 morts. L’ lire plus

Belga

22 janvier 2017 Brésil: enquête sur une vague de 27 homicides en un journée à Belem

Vingt-sept homicides en moins de 24 heures: les autorités brésiliennes ont ouvert une enquête sur la vague de violence qui a marqué la ville de Belem (nord) entre vendredi et samedi, après la mort d’un policier. « Certains de ces meurtres ressemblent à des ex lire plus

Belga

22 janvier 2017 Colombie: l'ELN remet au CICR un étranger qu'elle détenait

La guérilla colombienne de l’ELN a remis samedi au Comité international de la Croix-Rouge (CICR), dans l’ouest de la Colombie, un citoyen étranger qu’elle détenait, a annoncé le CICR. La remise de cet étranger, dont ni l’identité ni la nationalit lire plus

Belga

22 janvier 2017 Donald Trump peut nommer son beau-fils comme conseiller

Jared Kushner, le très influent beau-fils de Donald Trump, pourra intégrer son cabinet en tant que conseiller, a estimé le département de la Justice. Selon celui-ci, sa nomination n’entre pas dans le cadre de la législation anti-népotisme, car celle-ci ne s’ lire plus

Belga

22 janvier 2017 Allemagne: Steinmeier prédit des temps agités avec Trump

Le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, a jugé dimanche que l’accession de Donald Trump au pouvoir aux Etats-Unis marquait une césure et prédit des temps incertains pour le monde. « Avec l’élection de Donald Trump, le monde du 2 lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/