Première à Cuba: le quotidien du pouvoir publie une note officielle des Etats-Unis

Le quotidien officiel cubain Granma a publié mercredi, pour la première fois depuis sa création en 1965, une note de l’ambassade des Etats-Unis sur la présidentielle de novembre, signe de détente dans les relations entre les deux pays. L’organe officiel du Parti communiste cubain (PCC, unique) a publié, dans un encart en pages centrales, cette « Information aux citoyens américains résidant à Cuba » détaillant les modalités d’inscription des votants à l’ambassade et par internet.
Un porte-parole de la représentation américaine interrogé par l’AFP s’est déclaré « heureux » de cette publication, fruit de la reprise des relations diplomatiques entre les deux pays en juillet 2015.
« Granma publie régulièrement des message d’autres ambassades. C’est possible pour nous désormais puisque que nous sommes une ambassade », a-t-il poursuivi, précisant que conformément à l’usage, aucune rétribution n’avait été réclamée par le quotidien cubain.
Consultée par l’AFP, la représentation américaine n’a pu dans l’immédiat préciser le nombre de ressortissants américains résidant à Cuba. Depuis l’annonce choc de leur rapprochement fin 2014, les deux pays sont parvenus à concrétiser plusieurs avancées, dont la reprise officielle de leurs relations rompues au lendemain de la révolution, en 1961. Des ambassades ont rouvert à Washington et La Havane en juillet et août 2015.
Mais la normalisation complète entre les ex-ennemis de la Guerre froide bute encore sur de vieux contentieux, comme le strict embargo américain imposé à la grande île caribéenne depuis 1962.
La Havane réclame aussi la restitution la base de Guantanamo, occupée par les Etats-Unis depuis 1903 et l’abandon de lois migratoires ad hoc qui encouragent les Cubains à émigrer illégalement vers leur voisin du nord.
Les électeurs américains sont appelés le 8 novembre à choisir entre la démocrate Hillary Clinton, partisane de la main tendue par Barack Obama à Cuba, et le républicain Donald Trump, qui semble prôner une politique plus ferme vis-à-vis du gouvernement de Raul Castro.

Partager l'article

22 septembre 2016 - 00h30