Pourparlers sur Chypre: un "bon début, constructif"

Les pourparlers sur Chypre ont démarré mercredi dans la station alpine suisse de Crans-Montana de façon “constructive” et dans une “atmosphère positive”, ont estimé les représentants de l’ONU. “Nous avons eu un bon début, constructif”, a déclaré aux médias l’émissaire spécial de l’ONU sur Chypre, le Norvégien Espen Barth Eide. Il a précisé que les parties avaient discuté dans la matinée de la question de la sécurité du futur Etat, sujet qui exacerbe le plus les tensions entre les délégations chypriotes rivales.

De son côté, le Secrétaire général adjoint de l’ONU aux affaires politiques, Jeffrey Feltman, a souligné que, bien que le sujet de la sécurité soit “probablement le plus difficile”, il y avait eu une “atmosphère positive” et une “attitude remarquablement positive”.

M. Feltman a également indiqué que le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, avait prévu de “rejoindre la Conférence” sur Chypre “plus tard dans la semaine”. Des sources à l’ONU n’ont pas exclu qu’il puisse arriver à Crans-Montana vendredi.

Le précédent round organisé en janvier en Suisse avait enregistré quelques avancées mais s’était globalement soldé par un échec.

Interrogé sur les chances d’obtenir un accord au cours de cette session, M. Eide a répondu que “ce sera dur, mais pas impossible”. “Ce n’est pas hors de portée, ça peut arriver”, a-t-il ajouté.

Le médiateur de l’ONU a estimé mardi que “des progrès importants” avaient été accomplis en janvier sur les questions “intérieures” concernant les deux délégations chypriotes: le partage de la gouvernance, la restitution des propriétés spoliées, les questions économiques, les relations avec l’Union européenne et le découpage territorial entre les deux communautés.

En revanche, sur la question de la sécurité du futur Etat, le médiateur a reconnu que “les points de vue sont diamétralement opposés”.

Partager l'article

28 juin 2017 - 16h00