facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Pour calmer vos matous, un violoncelliste leur crée un album

David Teie est un violoncelliste américain allergique aux chats. C’est pourtant pour les matous de tout poil qu’il a créé un album de musique que les 13 locataires du bar à chats Lady Dinah’s de Londres ont pu découvrir mardi. Sons familiers, ronronnements, bruits caractéristiques de l’allaitement associés à des sons de musique classique… voici la recette pour toucher la corde sensible des petits félins.
« Je possède environ 26 instruments différents pour reproduire les ronronnements. Ce genre de son permet de créer une sensation de bien-être », explique à l’AFP ce musicien de l’Orchestre national symphonique d’Amérique et chercheur en musicologie, qui enseigne à l’université du Maryland. C’est au « Lady Dinah’s Cat Emporium », l’un des deux bars à chats de Londres, installé dans le quartier branché de Shoreditch, dans l’est de la capitale, que le compositeur présente sa création.

Dans ce paradis pour félins trône un énorme faux tronc de baobab dans lequel des cabanes ont été aménagées. Passerelles, cachettes, paniers de repos, griffoirs et joujoux en tout genre divertissent les résidents à poils pour le plus grand plaisir des clients qui réservent en moyenne trois à quatre semaines à l’avance leur créneau d’une heure et demi, moyennant six livres par personne, boissons et gâteaux non inclus.

David Teie, 60 ans, cheveux poivre et sel et costume cravate, pose son archet sur les cordes de son violoncelle et tapote doucement. « J’utilise dix instruments acoustiques mais presque tous les sons doivent être modifiés sur ordinateur pour devenir des sons pour animaux », explique-t-il. Puis il joue quelques notes aiguës avant de passer dans les graves. Lizzie, petite chatte noire aux pattes arrières blanches, s’immobilise, intriguée. Donnie, un matou blanc et roux, abandonne son jouet préféré -une fausse souris en plume accrochée au bout d’une corde- pour approcher le musicien. Curieux, il se dresse sur ses pattes arrières et pose les deux de devant sur le genou de l’Américain.

« Je me suis dit que si j’écrivais de la musique que les chats aiment mais que leurs maîtres trouvent irritante, ils ne la mettront pas, donc j’ai incorporé une couche de musique humaine pour la rendre écoutable et d’ailleurs ça calme aussi les gens », explique David Teie. « Ce n’est pas très éloigné de la musique de relaxation que nous diffusons habituellement », confie à l’AFP Lauren Pears, la créatrice de ce lieu hors du commun inspiré des bars à chats qui existent en Asie.

Reconnaissant avoir « eu des doutes », elle note que ses félins, tous issus de refuges, « avaient l’air très intéressés et ont réagi beaucoup mieux que je pensais » à la musique. Pour Poppy Childs, une infirmière dans une garderie de 21 ans, tous les achats sont bons pour faire plaisir à la vieille minette qui l’attend à la maison. « J’essaye de lui trouver des choses pour qu’elle reste active », confie-t-elle, prête à acheter l’album.

Baptisé « Music for Cats », ce disque de cinq morceaux est sorti le 14 octobre, distribué par le géant Universal Music. »Nous sommes ravis de participer à ce projet inédit dans le monde qui s’attaque au marché inexploité de la musique pour les fans non humains », s’enthousiasme un porte-parole d’Universal Music, évoquant ans un communiqué les chiffres à faire saliver du marché des chats au Royaume-Uni : quatre milliards de livres dépensées chaque année par les propriétaires de plus de 7 millions de chats.

« J’ai composé de la musique pour chevaux et je suis prêt à l’enregistrer. Les chiens viendront après mais c’est compliqué parce que la musique pour chihuahua est différente de celle pour labrador », explique le compositeur. Un marché décidément sans limite.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

29 juin 2017 Le cacatoès noir, seul animal à utiliser "un instrument de musique"

Les oiseaux et des baleines émettent des sons ressemblant à de la musique humaine mais les cacatoès noirs sont les seuls animaux à utiliser un instrument, en l’occurrence un bâton de bois, pour produire des sons rythmés, selon des chercheurs. Ces grands perro lire plus

Belga

29 juin 2017 Le non-marchand proteste à Bruxelles contre le blocage des réformes

Le secteur non-marchand du SETCa mène une action surprise jeudi matin à Bruxelles devant le siège du gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Le syndicat dénonce « une prise en otage » des travailleurs et le blocage des discussions sur de nombreux dos lire plus

Belga

29 juin 2017 Des vols TNT assurés cette nuit à l'aéroport de Liège

Des vols du groupe mondial de livraison TNT ont été assurés dans la nuit de mercredi à jeudi alors que la société est touchée par la cyberattaque mondiale déclenchée mardi, a indiqué un porte-parole de l’aéroport de Li lire plus

Belga

29 juin 2017 294.000 euros de parachute doré pour Yvan Mayeur

L’ex-bourgmestre de Bruxelles Yvan Mayeur a touché 294.000 euros de prime de sortie parlementaire quand il a quitté son poste de député fédéral après quinze ans sur les bancs de la Chambre, indique l’Echo jeudi. M. Mayeur a profité d’une r lire plus

Belga

29 juin 2017 L'orgue du Palais des Beaux-Arts de Bruxelles jouera à nouveau après 50 ans de silence

Les premières notes de l’orgue conçu par Victor Horta pour le Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, muet depuis un incendie en 1967, résonneront à l’occasion du festival d’orgue InORGuration qui se déroulera du 15 au 22 septembre à Bozar. L’orgue, install lire plus

Belga

29 juin 2017 Otan: quinze alliés ont accepté d'envoyer des troupes supplémentaires en Afghanistan

Parmi les pays de l’Otan engagés dans la mission « Resolute Support » en Afghanistan, quinze ont d’ores et déjà marqué leur approbation pour l’envoi de troupes supplémentaires, a annoncé jeudi le secrétaire général de l’Alliance atlantique lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/