Pologne: poursuites contre le groupe s'étant dénudé devant Auschwitz

La justice polonaise a annoncé samedi des poursuites contre onze personnes qui s’étaient dénudées et enchaînées la veille devant le portail de l’ancien camp d’extermination nazi d’Auschwitz après avoir tué un mouton. Les membres du groupe s’étaient attachés entre eux avec des chaînes après avoir tué un mouton avec un couteau. Selon un média local, ils s’étaient fait filmer par un drone.
Les sept hommes et quatre femmes âgés de 20 à 27 ans avaient aussi attaché une banderole blanche avec l’inscription en rouge “love” en haut du portail.
Les gardes du musée étaient aussi intervenus et les onze personnes avaient été interpellées. Plusieurs d’entre elles ont été remises en liberté samedi après avoir été inculpées pour “profanation”, a annoncé Mariusz Slomka, le procureur d’Oswiecim, cité par l’agence polonaise PAP.
L’homme qui a tué le mouton est en outre inculpé pour cruauté envers les animaux et risque de ce fait jusqu’à deux ans de prison, selon M. Slomka.
Le groupe comprend six Polonais, quatre Bélarusses et un Allemand. Toujours d’après le procureur, leur action se présentait comme une “manifestation pour la paix dans le monde”.
“Aucun élément ne confirme qu’il s’agit d’un groupe organisé ou qu’il ait une quelconque affiliation politique”, a précisé Mariusz Slomka.
Le musée s’est dit “choqué et indigné” par leurs actes, tandis que le grand rabbin de Pologne Michael Schudrich a dénoncé une “profanation”.

Partager l'article

25 mars 2017 - 21h25