Plus de 200 comptes à contenu radical ont été fermés en six mois par la police

L’Internet Referral Unit (IRU), nouvelle unité de la police fédérale pour lutter contre les contenus radicaux, a fermé 241 comptes depuis sa création il y a six mois, indique le ministre de l’Intérieur, Jan Jambon (N-VA), cité dans les titres Sudpresse samedi. La nouvelle unité lutte contre la propagande islamiste et censure les contenus djihadistes . « 138 dossiers d’enquête ont été ouverts concernant des comptes Twitter, et 103 pour des comptes Facebook. Après avoir été identifiés, ils ont été supprimés d’Internet », précise Jan Jambon. « Les raisons étaient la glorification d’actes terroristes, des menaces de nouvelles attaques, ou encore des appels à la haine ».
Dans La Libre Belgique, le ministre affirme en outre que ne pas observer de « de retour massif de djihadistes en Belgique », en dépit de la perte de terrain et de recrue du groupe terroriste Etat Islamique en Irak et en Syrie. « Le chiffre n’a pas varié: on parle toujours de 130 ‘returnees’. Le problème est de savoir s’ils reviennent en fuyant ou avec une mission », ajoute le ministre.

Partager l'article

11 juin 2016 - 07h20